Présidentielle: 18 sénateurs appellent à voter François Bayrou

© 2012 AFP

— 

Le candidat centriste François Bayrou a répondu mercredi aux "appels du pied" de Nicolas Sarkozy, qui a cité son nom et repris des propositions chères aux centristes mardi soir sur France2, en assurant qu'il ne dévierait pas "d'un millimètre de la ligne qu'il s'est fixée"
Le candidat centriste François Bayrou a répondu mercredi aux "appels du pied" de Nicolas Sarkozy, qui a cité son nom et repris des propositions chères aux centristes mardi soir sur France2, en assurant qu'il ne dévierait pas "d'un millimètre de la ligne qu'il s'est fixée" — Martin Bureau afp.com

Dix-huit sénateurs, dont 16 des 31 membres du groupe de l'Union centriste de la haute assemblée et deux non-inscrits, ont lancé ce mercredi un appel à voter pour François Bayrou à l'élection présidentielle.

«Sénateurs, membres de la famille de pensée centriste, défenseurs des valeurs de solidarité, de liberté, de responsabilité, attachés à la cause européenne, nous soutenons la candidature de François Bayrou à l'élection présidentielle», écrivent ces élus dans un communiqué. Les sénateurs appellent à se «mobiliser pour permettre» au leader centriste «d'accéder au second tour» car, disent-ils, «nous savons bien qu'au second tour, quel que soit son concurrent, c'est lui qui sera élu».

«Les priorités du projet de François Bayrou répondent à nos attentes»

Pour les signataires de l'appel, «l'endettement public, le déficit, la montée du chômage, les dysfonctionnements de l'Etat» appellent aujourd'hui à un «redressement salutaire» qui, expliquent-ils, «résultera d'un effort collectif répondant au respect d'une exigence de vérité et de courage».

Et, «les priorités du projet de François Bayrou répondent à nos attentes», disent-ils, citant en exemple la volonté du leader centriste de favoriser le «produire en France» et l'éducation, de «moderniser les relations sociales», de «réformer nos institutions et la gouvernance publique pour rétablir la confiance dans la démocratie» et de «donner corps à une intégration politique européenne».

«François Bayrou se tient à l'écart des propos clivants, de la culture des antagonismes. Il a vocation à rassembler les Français au-delà des frontières partisanes. A ses côtés, nous voulons remettre la France et l'Europe d'aplomb», concluent les élus.

 

Les signataires sont : Philippe Adnot (Aube), Jean-Paul Amoudry (Haute-Savoie), Jean Arthuis (Mayenne), Pierre Bernard-Reymond (Hautes-Alpes), Jean Boyer (Haute-Loire), Marcel Deneux (Somme), Yves Detraigne (Marne), Nathalie Goulet (Orne), Jacqueline Gourault (Loir-et-Cher), Joël Guerriau (Loire-Atlantique), Pierre Jarlier (Cantal), Jean-Jacques Lasserre (Pyrénées-Atlantiques), Claude Merceron (Vendée), Christian Namy (Meuse), Yves Pozzo di Borgo (Paris), Henri Tandonnet (Lot-et-Garonne), Jean-Marie Vanlerenberghe (Pas-de-Calais) et François Zocchetto (Mayenne).