En direct: Revivez l'intervention de Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon dans «Parole de candidat»

A. S.

— 

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, dans l'émission «Des paroles et des actes» sur France 2, le 23 février
Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, dans l'émission «Des paroles et des actes» sur France 2, le 23 février — Capture YouTube
23h31 : Fin de l'émission. Laurence Ferrari indique que, la semaine prochaine, Nicolas Sarkozy sera l'invité de «Parole de candidat». «Plus longtemps que moi!», lance J-L Mélenchon. Ce sera le mot de la fin. Fin du live également, merci de nous avoir suivis!
23h25: Thierry, cadre dans le textile, interroge J-L Mélenchon sur la réindustrialisation. «Il faut une stratégie», répond J-L Mélenchon. «Il faut partir de la demande et la rendre solvable.»
23h22 : «s'il fallait recommancer les 35h, je recommancerais!» Idem pour la CMU et l'allocation pour les personnes handicapées.
23h21 : «vous ne me ferez jamais renier ce bilan», dit-il au sujet du Programme commun de Mitterrand.
23h16 : pour préciser où il trouve l'argent, J-L Mélenchon lit ses fiches
23h14: «le journaliste économique, tant qu'il n'a pas son chiffre, il n'est pas tranquille», attaque J-L Mélenchon, en faisant une comparaison pas évidente à comprendre avec les poules
23h13 : «est-ce que vous diriez que les soins pour votre enfant sont trop dispendieux?», répond J-L Mélenchon à un journaliste qui lui fait remarquer que son programme est dispendieux.
23h13 : «mon programme rapporte plus qu'il ne coûte»
23h12 : un journaliste s'apprête à poser une question économique. Jean-Luc Mélenchon sort ses fiches.
23h10 : le Front de gauche est «une force indépendante» dont l'objectif premier «est de battre la droite». Pas question donc de quémander un maroquin dans un «gouvernement Hollandréou».
23h08 : «personne n'a envie de voir la chaîne de droite se rompre», dit J-L Mélenchon au sujet des leaders européeens conservateurs qui auraient refusé de recevoir François Hollande
23h01 : sur Marine Le Pen : «cette femme, ça ne lui pose pas problème d'envoyer quelqu'un à l'échaufaud» mais elle se soucie du bien-être animal, pointe-t-il, en référence à la peine de mort à laquelle Marine Le Pen est favorable et à la polémique sur la viande hallal
23h01 : «A écouter Marine Le Pen, on croit que, quand on mange de la viande hallal, on tombe malade, on attrape de l'islam par le manger»
23h : J-L Mélenchon dit que Marine Le Pen est «extrêmement dangereuse», cf. la viande hallal.
23h : J-L Mélenchon affirme que Marine Le Pen «ne lui prend rien du tout» en nombre de voix
22h59 : J-L Mélenchon dit aux Français qu'il faut choisir l'un des candidats, plutôt que de voter blanc.
22h58 : un internaute demande si le passé de J-L Mélenchon au PS ne va pas peser. «J'appartiens au socialisme révolutionnaire», répond-il, à la différence du PS qui relève davantage du «socialisme plan-plan».
22h57 : «par pitié, arrêtez de jeter la pierre à l'Education nationale!»
22h51 : «L'entreprise et l'école, ce n'est pas la même chose», dit J-L Mélenchon qui se dit contre l'apprentissage dès 14 ans préconisée par Marine Le Pen
22h50 : «Envoyer un gosse à 14 ans à la production, ce n'est rien comprendre»
22h48 : J-L Mélenchon se prononce en faveur de la suppression du RSA.
22h48 : «ouvriers et paysans, il faut que vous compreniez que votre sort est lié!».
22h46 : «vous travaillez et vous êtes sous le seuil de pauvreté, je trouve cela intolérable!», s'emporte j-L Mélenchon.
22h42 : la revalorisation du Smic (1700 euros brut) serait atteinte par une négociation avec les syndicats.
22h41 : «je partage un petit quelque chose avec vous», dit J-L Mélenchon au bijoutier victime de braquage, en référence à un cambriolage qu'il a subit.
22h40 : «c'est vrai, je ne suis pas un homme facile de caractère», glisse J-L Mélenchon qui met comme priorité la prévention avant la répression dans le domaine de la sécurité. Vient ensuite la «réparation», c'est-à-dire le droit des victimes.
22h38 : «au bout de la chaîne, vous avez le système bancaire et l'argent sale que personne n'inquiète», répond J-L Mélenchon au sujet des braquages de bijouterie. Comment lier la délinquance et la finance...
22h37 : J-L Mélenchon dénonce les suppressions d'effectifs dans la police.
22h35 : Francis, bijoutier, demande «quel est l'avenir des délinquants en France ». «Vous avez été victime d'un délinquant de 4 ans?», répond ironiquement J-L Mélenchon au bijoutier qui lui demande comment faire pour éviter qu'un enfant de 4 ans ne se transforme en délinquant.
22h34 : J-L Mélenchon veut créer «des cercles de progrès et de bien-être»
22h33 : «traditionnellement, l'extrême-droite est le chien de garde» du capitalisme financier, assure J-L Mélenchon. «Si je suis élu, on partagera. De grè ou de force. La force de la loi»
22h32 : «la question numéro 1, ce n'est ni l'immigration ni la sécurité mais la répartition des richesses», selon J-L Mélenchon
22h31 : les super riches ne fuient pas «au Mali ou au Sénégal». «On sait où ils vont...»
22h29 : «encore 1 ou 2 points» pour le Front de gauche dans les sondages et François Hollande rejoindra ses positions sur la taxation des hauts revenus, attaque J-L Mélenchon.
22h28 : place à Jean-Luc Mélenchon.
22h25 : «il va falloir desserer le numerus clausus» pour les médecins, réaffirme Marine Le Pen
22h23 : «on ne peut pas garder » les petites structures sanitaires qui posent problème, reconnaît Marine Le Pen qui veut privilégier des «maisons de santé».
22h22 : place à la santé. L'émission prend du retard. Et Laurence Ferrari fait valser les thématiques.
22h19 : «il n'y a jamais eu un plan social aussi sauvage que dans l'agriculture»
22h17 : Marine Le Pen parle d'agriculture. Pour lutter contre la spéculation, elle reconnaît que c'est «un mécanisme un peu complexe».
22h13 : «les médias parlent beaucoup de cette discrimination [ethnique] mais elle est dérisoire par rapport à celle des séniors. Il y a aussi la discrimination contre les handicapés.»
22h10 : La lutte contre les discriminations? Marine Le Pen a la solution : «la préférence nationale»!
22h09 : Marine Le Pen conspue le CV anonyme qui n'est pas la question qui lui est posée. «La seule discrimination est sociale», botte en touche Marine Le Pen, interrogée sur la discrimination ethnique
22h06 : Carole, qui a créé une association qui aide les cadres issus de l'immigration à trouver un emploi, interpelle Marine Le Pen sur la discrimination. Sourire crispé de Marine Le Pen.
22h03 : «Je préfère parler aux Français qu'aux journalistes», glisse Marine Le Pen.
21h59 : «on nous a fait De Gaulle fasciste, Chirac fasciste, Sarkozy nazi, ça ne marche plus!», s'emporte Marine Le Pen
21h58 : Michel Field : «la prochaine fois, vérifiez avec qui vous dansez la valse» [au sujet du bal controversé de Vienne]. Marine Le Pen : «vous dites n'importe quoi!»
21h56 : «pourquoi vous vous donnez ce style? Parce qu'on est sur TF1», demande Marine Le Pen à Michel Field. Si on se prive des auteurs infréquentables, dit-elle au sujet de Robert Brasillach, «on n'aura plus grand'chose à lire»
21h54 : Michel Field demande si Jean-Marie Le Pen ne scierait pas la branche sur laquelle est assise sa fille. «On peut avoir de la courtoisie», répond-elle au sujet de son père qui a proposé de la défendre face à Jean-Luc Mélenchon. Sur Brasillach, écrivain collaborationniste: «je veux bien qu'on le ressorte de sa tombe pour le pendre...»
21h52 : Marine Le Pen, interrogée sur l'inflation, consulte ses fiches pour ne pas «être accusée par le grand tribunal», dit-elle de façon énigmatique...
21h48 : Marine Le Pen veut baisser de 5% les billets de train, l'électricité et le gaz. Qui dit mieux? Elle assure pouvoir le financer en prélevant sur les bénéfices des grandes entreprises concernées.
21h47 : allez-vous taxer les grandes surfaces, demande un journaliste en référence au pétrole que celles-ci vendent. «J'vais m'gêner!»
21h45 : «je vais baisser de 25% la taxe sur le pétrole» assure Marine Le Pen. En contrepartie, elle crée une taxe sur les grandes compagnies pétrolières. «Vous m'écoutez quand je parle?», interpelle-t-elle un journaliste.
21h44: Le débat devient très technique sur les taxes sur l'essence.
21h42 : la journaliste Française Fressoz accuse Marine Le Pen d'avoir l'un des programmes les plus inflationnistes de tous les candidats. La candidate dit que son programme créerait «une légère inflation».
21h38 : Le journaliste François Bachy attaque sur la dédiabolisation du FN. «Je marche sur mes deux jambes» dit-elle, en référence aux problèmes sociaux et aux fondamentaux du parti, comme l'immigration ou la sécurité
21h36 : le système des permis un point est une façon de «ponctionner encore plus» les automobilistes. Elle se dit en faveur du cocaïnotest ou de l'héroïnotest. L'automobiliste est «bien identifié» par l'Etat, contrairement au «violeur», dénonce-t-elle
21h35 : Marine Le Pen exclut de ce qu'elle vient de dire les IVG thérapeutiques
21h33 : «le déremboursement de l'IVG n'est pas dans mon projet», dit Marine Le Pen. «Entre ne pas rembourser l'IVG, qui est un acte qui peut être évité, et des actes qui ne peuvent l'être, j'assumerais le choix de rembourser plutôt les radiographies abdominales pour les personnes âgées.»
21h31 : «je veux de la franchise et de la vérité», affirme-t-elle au sujet de Nicolas Sarkozy dont elle dénonce le «cynisme». Il se précipite à Rungis pour dénoncer la polémique sur le hallal avant d'exiger l'étiquettage, pointe-t-elle du doigt
21h30 : Pourquoi attaquez-vous plus l'UMP que le PS, demande un internaute. «J'attaque le président sortant», répond-elle, évoquant toutefois un système «UMPS»
21h30 : «Je vais redonner du pouvoir d'achat», via la revalorisation des allocations familiales (2 milliards d'euros par an), réservées aux Français
21h29 : Marine Le Pen fait la promotion de son fonds pour les TPE-PME, financé par les plus grosses capitalisations du CAC 40.
21h28 : Marine Le Pen a tendance à se déplacer sur le plateau. Comme dans ses meetings...
21h23 : Joëlle, commerçante dans le Maine-et-Loire, interroge Marine Le Pen sur les charges des petits commerces. Un sujeet dont raffole Marine Le Pen.
21h21 : Adil demande : «vous niez qu'il y a des carrés musulmans à Verdun?». Pas du tout, répond Marine Le Pen, qui pose le FN en première défenseuse des... harkis
21h20 : le droit du sol, «pompe aspirante de l'immigration»
21h19: «Je rends hommage aux combattants [musulmans]. Mais je ne vais pas ouvrir les portes de mon pays au monde entier»
21h17 : «Français par le sang versé», reconnaît Marine Le Pen au sujet des musulmans morts pendant la première guerre mondiale. «Ils ne sont pas tous les grands-parents des étrangers entrés en France depuis 30 ans.»
21h15 : Adil évoque une question sur les combattants musulmans morts pour la France. N'est-il pas normal qu'il y ait le droit du sol? De la viande hallal dans les cantines? Des mosquées? «Vous confondez pas mal de choses», répond Marine Le Pen.
21h14 : Adil, 36 ans, pose une question. Marine Le Pen affiche un sourire crispé.
21h11 : «Beaucoup d'enfants veulent aller dans l'entreprise», répond Marine Le Pen
21h09 : Eric, chef cuisinier, demande comment imposer l'apprentissage. «Vous vous rendez compte que vous allez balancez une gamine de 14 ans dans le monde du travail?», attaque-t-il. «C'est de l'exploitation».
21h07 : Marine Le Pen parle de l' «euro-monnaie-commune», sur le modèle de feu l'écu, en lieu et place d'une monnaie unique. Pas sûr que le téléspectateur comprenne...
21h05 : Marine Le Pen assure qu'elle n'imposera pas de taxes sur tous les produits. Mais, par exemple, le café constituerait selon elle une «concurrence déloyale»
21h04 : Stéphanie n'est pas convaincue par l'explication de Marine Le Pen, notamment sur le changement de monnaie.
21h03 : Le changement de monnaie seul ne suffit pas à rétablir la compétitivité de la France, reconnaît Marine Le Pen.
21h01 : le protectionnisme de Marine Le Pen, «c'est de la microchirurgie», assure-t-elle.
20h59 : Marine Le Pen assure que ses mesures permettent d'améliorer les exportations, notamment via le changement de monnaie
20h58 : Stpéhanie, 39 ans, chef d'entreprise, attaque les premières questions à Marine Le Pen. Elle s'inquiète des conséquences du protectionnisme sur son activité.
20h57 : «dès que j'aurai les parrainages, je viendrai le dire»
20h56 : «il y a un problème de souffrance animale, de transparence» sur la viande hallal. Marine Le Pen assure que l'achat de la viande contribue au financement d''une religion «qui n'est pas la nôtre»
20h54 : pour Marine Le Pen, la viande hallal est une préoccupation des Français, au même titre que l'emploi...

20h53 : Marine Le Pen dit: «quand j'entends Nicolas Sarkozy parler, je rajeunis de 5 ans»

Marine Le Pen puis Jean-Luc Mélenchon se succéderont lundi soir sur le plateau de «Parole de candidat» (TF1), pour ce troisième rendez-vous dès 20h50. Chaque invité sera dans un premier temps confronté aux questions de 14 Français sur les grands thèmes de la campagne. Puis, le candidat répondra aux questions de cinq journalistes: François Bachy, chef du service politique TF1-LCI, François-Xavier Piétri, chef du service économie TF1-LCI, Michel Field, Françoise Fressoz, éditorialiste politique au Monde et Etienne Gernelle, directeur de la rédaction du Point.

Suivez dès 20h50 le direct sur 20minutes.fr…