Revivez la journée de campagne en direct: Hollande est à Londres... Une candidate allemande d'extrême gauche soutient Sarkozy...

M.P. et E.O.
— 
Le journal de la présidentielle.
Le journal de la présidentielle. — 20minutes.fr
Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi. Les principales informations de la journée sont à lire ici.
20h: Luc Chatel défend les propositions de Nicolas Sarkozy sur l'école
19h30: François Hollande tient maintenant un meeting devant les Français de Londres
19h: François Hollande à Londres: «Je viens rencontrer les dirigeants travaillistes»
«I'm not dangerous»(«Je ne suis pas dangereux»), a par ailleurs plaisanté le candidat, en référence à ses attaques contre la finance, qu'il a désignée par le passé comme son «principal adversaire». «Nous avons besoin de davantage de régulation, partout», a assuré François Hollande.


18h34: Jean-Luc Mélenchon plaide pour un «autre modèle d'agriculture»
Le leader du Front de gauche s'est rendu au salon de l'agriculture ce mercredi matin



18h30; Beate Klarsfeld, candidate d’extrême gauche en Allemagne...votera Sarkozy
Beate Klarsfeld, candidate d‘extrême gauche à la présidentielle en Allemagne, a annoncé ce mercredi qu’elle soutenait Nicolas Sarkozy. «Nous soutenons Sarkozy, je le dis publiquement», a déclaré l’épouse de Serge Klarsfeld, le célèbre avocat «traqueur de nazis». La candidature de Beate Klarsfeld, qui appartient au parti Die Linke, est symbolique : elle n’a aucune chance contre Joachim Gauck, qui est présenté par les partis de la coalition gouvernementale et les principales formations d'opposition.
17h40: Eva Joly est à Montpellier. La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts, qui est en meeting ce mardi soir dans la ville, a participé dans l'après-midi à une manifestation contre l'austérité.
17h30: Popositions de Nicolas Sarkozy sur l'éducation: «Les enseignants font déjà bien plus de 18 heures» par semaine
Bernadette Groison, du syndicat FSU, critique le projet de Nicolas Sarkozy de demander aux enseignants du secondaire de rester 26 heures hebdomadaires dans leur établissement, au lieu de 18 heures actuellement, contre une augmentation de salaire. «Il faudrait payer un peu plus tous les enseignants», juge Bernadette Groison, qui rappelle que «c'était un engagement» de Sarkozy en 2007.

16h51: Temps de parole: Moins de concentration sur Hollande et Sarkozy
Le conseil supérieur de l’audiovisuel a fait les comptes. Entre le 1er janvier et le 24 février, le volume des temps de parole des candidats et de leurs soutiens s’élève à près de 750 heures (118 heures d’interventions sur les télévisions généralistes, 356 heures sur les télévisions d’information continue et plus de 261 heures sur  les radios généralistes). Dans un communiqué, le CSA «constate que la concentration des temps de parole sur deux candidats s’est atténuée» et que «cette tendance a bénéficié à l’ensemble des autres candidats, dont les temps de parole ont progressé».
16h35: François Hollande est à Westminster, à Londres


16h30: Christophe Jallet, joueur du PSG,  critique la proposition de Hollande de taxer à 75% des plus riches
«Il essaie de s’attirer la sympathie des gens. A titre personnel, si on est soumis à  ce régime, on aura l’impression de travailler pour pas grand-chose. Et il y aura peut être un exode des sportifs professionnels, et même des PDG, pour aller chercher une imposition plus favorable», a déclaré le défenseur du PSG, lors d’une conférence de presse. «C’est un peu vexant. Je n’ai braqué personne pour avoir ce que j’ai. Ceux qui ont réussi, on leur tire un peu dans les pattes», a poursuivi Christophe Jallet.

16h20: Carla Bruni-Sarkozy sera sur France 5 pour la journée de la femme
Carla Bruni-Sarkozy participera, en direct, à l’émission «C à vous» sur France 5, le 8 mars prochain, à l’occasion de la journée de la femme, a annoncé la chaîne ce mercredi.
15h35: La fin du non remplacement d'un enseignant du primaire sur deux partant à la retraite va entrer en vigueur à la rentrée 2013, assure NKM.
L'entourage de Nicolas Sarkozy avait annoncé cette mesure mardi, en marge d'un déplacement du candidat à Montpellier, mais sans donner de date.
15h16: Le Premier ministre britannique David Cameron soutient Nicolas Sarkozy? Ce n'est pas très important, juge François Hollande: «Je suis heureux que les chefs d'Etat soient gentils entre eux. Mais je ne suis pas sûr que ce soit un élément décisif dans le choix des Français».
15h15: Ed Miliband, lors de sa déclaration commune avec François Hollande: «La finance dérégulée est une menace. Nous avons une approche commune mais nos politiques peuvent être différentes»
15h01: A Londres, Hollande fait une déclaration avec Ed Miliband, le leader du parti travailliste britannique
15h: Mélenchon trouve que Hollande est «sur le bon chemin» avec son idée de taxer davantage les plus riches
«Il y a des progrès à faire, mais il est sur le bon chemin (...). Quand une idée avance, je suis content» a déclaré le candidat du Front de gauche, lors d'une conférence de presse concluant une visite de deux heures et demie au Salon de l'agriculture. Pour lui, cette proposition «est une des conséquences du progrès du Front de gauche dans l'opinion».
14h45: De nouveaux tracts et affiches pour François Hollande
L'équipe du candidat socialiste a dévoilé le nouveau matériel de camapgne ce mercredi. Les cinq tracts thématiques seront tirés à 10 millions d’exemplaires, et les 6 affichettes à 1,2 million de copies.
14h35: Bayrou est favorable aux «enquêtes sur la diversité»
Et ce pour mieux évaluer l'efficacité de la politique de lutte qu'il entend mener contre toutes les discriminations. «Même si on les appelle "ethniques" -ce que je ne partage pas- je n'ai jamais compris qu'on refuse les enquêtes sur la diversité», explique François Bayrou dans un entretien à Respect Mag.

14h30: François Hollande a rencontré le chef des Travaillistes, Ed Miliband

14h15: Holland is fluent in english
A Londres, François Hollande a prévu une déambulation. Mais en sortant de la gare, il a déjà parlé à quelques passants britanniques. «I don't want to speak english but french. I must convince french people, not english people», a-t-il notamment lancé.
14h02: Bruno Retailleau, ex-proche de Philippe de Villiers, rejoint l’UMP
Bruno Retailleau, qui avait succédé à Philippe de Villiers à la tête du conseil général de Vendée, a adhéré à l’UMP, selon Le Figaro. Il a immédiatement été nommé secrétaire national du parti.
«J'ai pris ma carte ce matin, c'est tout frais», a confirmé l'intéressé à l'AFP.
13h55: Mélenchon le «sans-culotte» répond à Jean-Marie Le Pen
Dimanche, Jean-Marie Le Pen promettait à Jean-Luc Mélenchon de lui «retirer son caleçon». «Trop tard», lui répond le leader du Front de gauche ce mercredi car «je suis déjà un sans-culotte!»
13h50: Un homme qui avait menacé Sarkozy de mort a été arrêté
L’homme, âgé de 45 ans, avait téléphoné au commissariat de police de Bordeaux à plusieurs reprises lundi pour dire qu'il avait reçu de l'argent pour éliminer Nicolas Sarkozy lors du meeting qu'il doit tenir samedi dans la préfecture de Gironde.
Il a été arrêté à son domicile bordelais par des policiers de la brigade criminelle de la direction interrégionale de la police judiciaire, saisis par le parquet. Connu de la police pour des faits de violence, de vols et d'outrage, il ne semblait pas dans son état normal au téléphone.
13h40: Jean-Claude Gaudin ne veut pas de proportionnelle
«Il n'y aurait pas d'égalité devant le suffrage universel», a déclaré ce mercredi le président du groupe UMP au Sénat. «C'est une chose que d'être élu dans une circonscription, notamment en zone rurale, et une autre d'être élu à la proportionnelle», a-t-il poursuivi, lors d’une rencontre avec la presse parlementaire. «Je pense que le Conseil constitutionnel ne laissera pas passer ça», a-t-il conclu. Nicolas Sarkozy a émis l’idée, le 20 février dernier d’introduire une dose de proportionnelle lors des élections législatives.
13h10: François Hollande est accueilli par la section PS de Londres
13h: Hollande a bien débarqué à Londres avec son troupeau de journalistes
12h40: Bernard Cazeneuve ironise sur le «déconomètre» de Bayrou
En route pour Londres avec François Hollande, Bernard Cazeneuve a ironisé sur Bayrou qui parlait de «déconomètre» qui marche à plein régime pour les propositions de Sarkozy et Hollande, le porte-parole de Hollande a ironisé: «Plutôt qu'un déconomètre, il ferait mieux de s'acheter un anémomètre [appareil qui mesure la vitesse et la pression du vent] pour bien mesurer dans quel sens souffle le vent des puissants». Il voulait peut-être parler d'une girouette...
12h30: Marine Le Pen réclame un référendum sur le traité européen
La candidate du Front national a demandé mercredi un référendum en France sur le traité instituant un nouveau pacte budgétaire européen, à l'image de celui annoncé en Irlande. Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord fin janvier sur ce texte, qui vise à renforcer la discipline budgétaire et doit maintenant être ratifié par chaque pays. «Comme les Irlandais, les Français doivent pouvoir s'exprimer!», écrit Marine Le Pen dans un communiqué. «Ce pacte budgétaire s'il est adopté privera la France de sa liberté budgétaire et l'enfermera dans le piège de l'austérité sans fin», ajoute-t-elle.
12h25: Pierre Moscovici fredonne du Dylan
Entre le fredonnement de deux trois chanson en langue anglaise, dont The Times They Are a-Changin’ de Dylan, Pierre Moscovici, qui accompagne François Hollande à Londres, explique dans le TGV que le PS tient «à créer un arc progressiste en Europe. Nicolas Sarkozy est soutenu par Merkel, Cameron et même Berlusconi. Ce n’est pas le genre de soutien que l’on désire», dit-il.

12h10: L'imposition à 75%, une «proposition caricaturale et improvisée», selon Copé
Le secrétaire général de l'UMP, interrogé mercredi matin sur i-Télé, a cité des propos de Laurent Fabius datant de 2001 pour appuyer son réquisitoire contre la proposition formulée lundi soir par François Hollande. «J'ai trouvé une phrase de Laurent Fabius au Sénat à l'époque où il était ministre des Finances: 'ceux qui ignorent le fait que la France est un pays ouvert, et que, si la taxation des personnes et des entreprises était durablement plus élevée que nos voisins, les unes et les autres pourraient voter avec leurs pieds'», s'est gargarisé le numéro un du parti présidentiel.
12h00: «Rien ne me sépare» de François Hollande, affirme Ségolène Royal
Ségolène Royal a de nouveau fait acte de solidarité avec François Hollande. Sur BFM TV et RMC, il lui a été demandé si elle était parfois en désaccord avec François Hollande et la socialiste a répondu : «rien ne me sépare [du candidat socialiste] parce que nous formons, nous les socialistes, un pack solidaire et rassemblée. Je pense que sur certains grands sujets il faut avoir le courage de consulter le peuple français. C’est un enjeu majeur l’Europe. » Elle a également confirmé, «hors micro», qu’elle était toujours candidat à la présidence de l’assemblée nationale si elle était élue députée à La Rochelle.
11h30: Marine Le Pen ne donnera pas de consigne de vote
Marine Le Pen ne donnera pas de consigne de vote pour le second tour dans l’hypothèse où elle n’est pas qualifiée. C’est ce qu’elle a expliqué sur Europe 1 ce mercredi matin, jugeant que Sarkozy et Hollande étaient des «siamois» au niveau politique. Les électeurs du FN «auront une liberté. Je ne peux pas envisager une demi-seconde de pouvoir venir au soutien» de l’un des favoris de la présidentielle. «Aujourd’hui, il y a quasiment autant de mes électeurs qui viennent de la gauche que d’électeurs qui viennent de la droite».
10h15: François Hollande regrette de ne pas avoir «pu faire tous les stands» qu'il voulait au salon de l'Agriculture
Insatiable François Hollande! Alors que le socialiste a battu mardi le record de présence au salon de l'Agriculture, étant là de 7h du matin à 18h30, il a confié ce mercredi matin dans le train qui l'emmène à Londres: «Je n'ai pas pu faire tous les stands que j'aurai voulu».
9h45: En fait, Jérôme Cahuzac savait
D’après les informations d’Europe 1,
contrairement à ce qu'il a prétendu, Jérôme Cahuzac avait été mis au courant de l’annonce choc de François Hollande sur l’imposition à 75% des très hauts revenus, faite en direct lundi soir sur TF1. Le député socialiste, chef du pôle fiscalité du candidat, l’a appris quelques minutes avant d’entrer sur le plateau de Mots Croisés. Il a, toujours selon Europe 1, tenté d’appeler en vain des membres de l’équipe de campagne pour en savoir plus mais sans succès. Du coup, «agacé», il a fait mine de ne rien savoir. François Hollande n’avait mis dans un premier temps au courant que trois de ses proches: Jean-Marc Ayrault, Pierre Moscovici et Manuel Valls. Jérôme Cahuzac s’est expliqué mardi matin au QG de François Hollande sur sa réaction et tout serait rentré dans l’ordre.
9h09: Marine Le Pen condamne le régime syrien
Sur Europe 1,
Marine Le Pen a condamné «les violences et les meurtres qui sont effectués» en Syrie. Priée de dire si elle pensait que Bachar al-Assad devait quitter le pouvoir, la candidate du FN a répondu: «Je crois qu'il ne peut plus faire autrement maintenant. Il ne me semble pas possible en l'occurrence qu'il puisse rester dans les conditions dans lesquelles il est aujourd'hui». Elle a tenté d’expliquer la position de son père, qui a soutenu le régime syrien, libyen et même irakien. « Jean-Marie Le Pen est attaché à la souveraineté des peuples», a-t-elle dit. «Si vous voulez que je vous dise 'je suis pour la paix dans le monde', sauf que je ne suis pas candidate à Miss France, je suis candidate à l'élection présidentielle. (...) Si vous nous dites qu'il y a les gentils d'un côté et les méchants de l'autre, c'est que vous n'avez pas pris la mesure des difficultés», a-t-elle encore attaqué.
9h00: «Incohérence» de la proposition de Nicolas Sarkozy pour Hollande
François Hollande était l'invité spécial de RTL ce mercredi matin. Il est revenu sur la proposition de Nicolas Sarkozy aux enseignants. «Ce n'est ni raisonnable sur le plan de l'enseignement, ni financièrement supportable», a dit le socialiste. «Il y a là comme un incohérence»,