Sarkozy veut que les départs à la retraite des profs de primaire et de maternelle soient remplacés

E.O., et A.-L.B., avec Reuters
— 

Nicolas Sarkozy souhaite que les enseignants de maternelle et de primaire soient exonérés de la règle du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

La proposition figurait dans le discours écrit du président-candidat, mais ce dernier n’a pas prononcé la phrase lors de son meeting de Montpellier, ce mardi. Son entourage a toutefois confirmé que cette mesure se trouvait dans le projet de Nicolas Sarkozy en matière d’éducation.

Le chef de l'Etat sortant refusait d'envisager jusqu'ici la moindre dérogation à cette règle, qu'il s'est efforcé d'appliquer depuis le début de son quinquennat. Il estime que c'est à la maternelle et dans le primaire que se jouent les combats les plus décisifs contre les inégalités, a-t-on expliqué de même source, en marge d'un meeting électoral consacré à l'éducation, à Montpellier, dans l'Hérault.

«C'est là qu'il faut concentrer la lutte contre l'illettrisme avec l'objectif que pas un élève ne quitte le primaire sans maîtriser la lecture», précise-t-on dans l'équipe de campagne du président-candidat.