Revivez l'intervention de Nicolas Sarkozy sur RTL: «Il faut plus d'adultes à l'école»

E.O.

— 

>> Ce qu'il faut retenir de l'intervention de Nicolas Sarkozy:

- S'il est réélu, le chef de l'Etat n'organisera pas de référendum sur le traité européen.
- Nicolas Sarkozy se rendra sur l'île de la Réunion en avril, pour y faire des propositions.
- Il formulera également des «propositions précises» pour le site de Florange, en Moselle, dans quelques jours.
- Le président-candidat se prononce pour une «revalorisation» du métier d'enseignant. Il souhaite «plus d'adultes» à l'école mais exclut une augmentation des embauches.

Ce live est maintenant terminé. Merci de l'avoir suivi.
8h50: «Bachar al-Assad doit partir. Il est disqualifié»
«On  ne peut pas continuer à massacrer un peuple», continue Nicolas Sarkozy, qui précise que la communauté internationale fait «pression» sur la Russie et la Chine pour qu'elles lèvent leur veto à l'ONU.
8h49: Concernant le rappatriement des journalistes blessés, «nous avons l'amorce d'une solution». «J'espère qu'on s'en approche», mais «tant qu'ils ne sont pas à l'abri, je ne peux pas être certain».
8h48: «Ce qui se passe en Syrie est insupportable». Sarkozy répète que les deux journalistes français et américain ont été «assassinés»
8h47: «Les entreprises ne s'ouvrent pas aux jeunes car nous n'avons pas la tradition de l'apprentissage».
8h45: Un jeune diplômé demande à Sarkozy quelles sont ses solutions pour régler le problème des jeunes comme lui qui ne trouvent pas de travail.
8h43: Un secrétaire général de Force ouvrière interpelle le candidat à propos de Florange.
150 millions sont envisagés pour le projet Ulcos, pour faire de Florange «un site extrêmement moderne» mais il s'agit d'un projet européen. La somme n'est pas encore débloquée car il faut l'aval de la Commission européenne.
«Ca fait plus d'un an qu'on attend!» dit le syndicaliste. Mais «je ne peux pas dépenser cet argent avant que la Commission ait donné la permission», répond Sarkozy.
8h41: «Je ne m'occupe pas que des grandes entreprises»
8h38: Les travailleurs indépendants sont aussi concernés, indique le candidat.
8h36: Qu'en est-il des fonctionnaires?
«Ils seront concernés par la mesure», affirme Sarkozy.
8h35 : «Pour tout travailleur entre 1200 euros et 1400 euros par mois, nous baisserons les charges».
«Il y a 4 milliards d'euros de pouvoir d'achat qui seront reversés» aux gens qui travaillent, grâce aux réformes de la PPE et sur les dividendes.
8h34: «Le consommateur ne va pas payer» car «nous ne sommes pas en période d'inflation»
8h33: «Je vous demande de regarder autour de nous: En France, nous n'avons pas baissé les salaires». «Bien sûr que la crise fait souffrir»
8h32: Quelles propositions pour le pouvoir d'achat? demande une auditrice nancéenne.
8h30: Les auditeurs de RTL vont poser des questions à Nicolas Sarkozy.
8h25: Sur la nomination des patrons de France Télévisions et Radio France.  «En quoi n'est ce pas démocratique?» demande le chef de l'Etat.
8h25: «La France est ouverte, mais elle dit que tous ceux qui veulent entrer sur le territoire ne pourront pas le faire». Nicolas Sarkozy défend une «immigration régulée».
8h23: «Un étranger est un être humain comme les autres. Il doit être payé et avoir une couverture sociale comme les autres»
Donc, si on ne maîtrise pas les entrées sur le territoire, cela «va peser sur les prestations sociales».
8h22: «Ce fut une erreur de séparer» le ministère de l'Intérieur et le ministère de l'Immigration.
8h21 «Je propose que le contentieux de l'immigration soit placé dans les mains d'un seul juge, un juge admnistratif»
8h20 «L'immigration est un atoût, mais ça peut être aussi un problème».
8h18: Sur l'immigration
«Sur quoi ai-je été violent à Grenoble?», s'interroge Sarkozy, en référence à son discours contesté. Selon lui, «l'immigration n'est pas un sujet interdit».
8h15: «Il faut plus d'adultes à l'école»
Mais cela ne signifie pas plus d'embauches. Pour Sarkozy, il faudrait que, sur la base du volontariat, les profs puissent rester plus longtemps dans l'établissement scoalire.
8h13: «Il faut revaloriser la fonction d'enseignant». Cela passe par une augmentation? demandent les journalistes. «Oui», répond Sarkozy.
8h12: Nicolas Sarkozy dit qu'il aura l'occasion d'annoncer des mesures pour l'éducation. Mais il ne veut rien dévoiler maintenant.
8h12: La proposition de Hollande de créer 60.000 postes de profs relève de «la démagogie la plus extravagante»
8h10: On passe à la thématique de l'éducation
Sarkozy impopulaire auprès des profs? «Je ne vois pas les choses comme ça». «L'école appartient au peuple de France», assure-t-il.
8h09: «Obliger un industriel à vendre (le site) pour le mettre dans les mains d'un financier», c'est inutile.
8h08: Sarkozy veut que l'Etat «décide d'investir» à Florange, et non qu'il «vende» le site.
7h58: Sarkozy défend sa proposition de réformer la Prime pour l'emploi (PPE)
7h57: «La France forte est celle qui doit protéger le travail»
7h56: «Les engagements que nous avons pris à Gandrange ont été respectés» mais «la situation est différente à Florange».
Nicolas Sarkozy annonce qu'il fera des «propositions précises» pour Florange dans quelques jours.
7h56: «Nous voulons que Arcelor fasse des investissements pour que le deuxième fourneau de Florange puisse repartir au 2e semestre de cette année»
7h55: On passe à Arcelor Mittal: «La France ne laissera pas tomber son industrie sidérurgique» martèle Sarkozy.

7h52: Le candidat se rendra à La Réunion en avril
7h51: Nicolas Sarkozy évoque le cas de la Réunion
«Il y a un petit nombre de gens qui se sont comportés comme des casseurs. La loi ne sera pas bafouée».
«Il y a un vrai problème, c'est qu'il y a un taux de chômage endémique extraordinaire, pour les moins de 25 ans, je crois qu'ils sont à près 60% de taux de chômage, c'est une affaire extrêmement sérieuse, extrêmement difficile».
7h50: «Bloquer les prix du pétrole en France, c'est une plaisanterie»
Nicolas Sarkozy critique l'dée de François Hollande. «Quelle drôle d'idée de dire que le pétrole est cher, que je vais bloquer les prix d'un pétrole qui se trouve dans d'autres pays, et que je vais fermer 24 centrales» alors que le nucléaire est «l'énergie la moins chère».
7h49: Il n'y aura pas de référendum sur le traité européen, dit Sarkozy.
7h46: Le candidat défend à nouveau l'idée du référendum
«Le référendum, c'est le général de Gaulle», assure-t-il.  Il rappelle que François Bayrou a également défendu ce vote dimanche: «C'est que ce n'est pas une si mauvaise idée».
7h45: «Les syndicats ne sont pas une force absolue tournée vers le progrès»
Nicolas Sarkozy s'en prend aux organisations syndicales, qui, rappelle-t-il, ne voulaient pas discuter lors de la réforme des retraites.
7h40: Quand on l'interroge sur ses relations, Nicolas Sarkozy tacle François Hollande: «C'est moi qui suis l'ami de Pierre Bergé? De Matthieu Pigasse? (...) Est-ce moi qui travaille pour Vincent Bolloré [allusion à la compagne du candidat socialiste, Valérie Trierweiler, qui travaille sur Direct 8]»
Pierre Bergé, actionnaire du journal Le Monde, a affiché officiellement son soutien à François Hollande.
7h39: Le chef de l'Etat reconnait «quelques erreurs», mais selon lui, il n'a pas «avantagé les riches». Nicolas Sarkozy défend ainsi la réforme des droits de succession.
7h38: «Non, je n'ai pas trop avantagé les riches» en 5 ans , assure Nicolas Sarkozy. «Ce n'est pas parce qu'on me le reproche que c'est vrai».
7h33: Nicolas Sarkozy commence par saluer la performance de «The Artist» aux Oscars.
«Jean Dujardin est un immense acteur, et en plus, on comprend très bien son anglais», s'amuse le candidat, faisant allusion au «french accent» de l'acteur.

Nicolas Sarkozy est l'invité de RTL ce lundi matin, à partir de 7h30. Il sera d'abord interviewé par les journalistes de la station, et répondra aux questions des auditeurs entre 8h30 et 8h45.