François Hollande menacé de mort

POLITIQUE Il a reçu un courrier jugé inquiétant...

M.P.

— 

François Hollande à Dijon, lors d'un déplacement sur le thème de la sécurité dans la ville dirigée par François Rebsamen (à sa droite, avec l'écharpe grise et noire).
François Hollande à Dijon, lors d'un déplacement sur le thème de la sécurité dans la ville dirigée par François Rebsamen (à sa droite, avec l'écharpe grise et noire). — TESSON-POOL/SIPA

Il dit avoir passé une «très bonne semaine». Et pourtant, François Hollande a reçu cette semaine une menace de mort prise très au sérieux par le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête, rapporte Le Parisien. Ce sont les officiers de sécurité du candidat socialiste qui ont ouvart ce courrier envoyé le 16 février depuis Perpignan par des auteurs se revendiquant du «service d’action civique (SAC)», la police parallèle sous le général de Gaulle.

Menaces de mort au téléphone contre Hollande

«Pour l’instant, tout va bien», écrivent les auteurs et un cercueil a été dessiné sur le courrier. Un extrait de Boris Vian a également été recopié: «Une abeille de cuivre chaud le foudroiera sur l’estrade de son arrogance». Les auteurs disent être contre le «vote des étrangers hors CEE», le «mariage homosexuel» et à la présence de François Hollande «sur l’estrade, le 14 juillet».

François Hollande avait déjà été menacé par téléphone début janvier, alors qu'il tenait meeting à Mérignac. Une enquête avait été ouverte et les policiers avaient mis la main sur l'auteur du coup de fil, qui a confessé avoir pris un pari avec un ami. Fin janvier, la sécurité du candidat avait été mise à mal lors de la signature de la charte sur le logement d'Emmaüs puisque le candidat socialiste avait été enfariné.