Présidentielle: L'anti-sarkozysme profite à Hollande

COURSE 2012 63% des votants pour Hollande se déterminent par rapport à Sarkozy...

Matthieu Goar

— 

Illustration vote.
Illustration vote. — SEBASTIEN ORTOLA / 20 MINUTES

Une élection présidentielle ou un référendum anti-Sarkozy? «Ce serait vraiment lui faire trop d’honneur», glisse un responsable de la campagne de François Hollande. Pourtant, 63% des sondés qui déclarent vouloir voter pour le président du conseil général de Corrèze le font «avant tout» parce qu’ils ne souhaitent pas que Nicolas Sarkozy reste président de la République, selon l'étude CSA pour 20 Minutes, BFM et RMC.

>> Les résultats complets du sondage par ici

Un signe que le PS, même s’il souhaite être vu comme une force de propositions, surfe aussi sur un anti-sarkosysme très présent dans l’opinion. «Les Français ne veulent plus de lui comme président mais nous continuerons tous les jours à donner des raisons de voter pour François Hollande», promet Bruno Le Roux, porte-parole du candidat PS.

Comment soigner l'image?

A l’UMP, on se demande comment améliorer l’image du président sortant «dévastée», selon l'expression d'un député de la majorité, par les erreurs de communication du début de quinquennat (Fouquet’s, croisière à Malte, etc). Doit-il faire son mea culpa? «Je n’en suis pas persuadé. Ce n’est pas le style du personnage, ça ferait trop artificiel, estime le dirigeant de l’UMP, Marc-Philippe Daubresse. En revanche, il doit faire passer le message que l’épreuve du pouvoir l’a changé.» Un aspect psychologique que Nicolas Sarkozy a déjà commencé à aborder lors de ses dernières prestations télévisées.