Sarkozy a besoin de figurants pour ses déplacements

M.P.

— 

Jeudi, le chef de l’Etat était en visite sur un chantier de l’Essonne. Et d’après Europe 1, la moitié des ouvriers qu’il y a recontrés sont… des figurants. «Ils voulaient plus de monde autour de Nicolas Sarkozy», explique un cadre, à propos de l’équipe de Nicolas Sarkozy. Du coup, des ouvriers d’autres chantiers, des fournisseurs ou des partenaires ont été «convoqués» sur le chantier. Un ouvrier, selon la radio, évoque même des «consignes patronales». Par ailleurs, il a été demandé aux ouvriers et faux ouvriers de faire semblant de travailler alors que les -8 degrés relevés par le président de la République leur interdisaient de travailler dehors. «Nous avons simplement voulu donner la possibilité d'être présents, à tous ceux qui ont, par le passé, ou auraient à l'avenir à travailler sur ce chantier», a expliqué l’Elysée