Sarkozy «souffre d'un défaut d'affection des Français»... François Bayrou «dragué» par l'UMP et le PS...

JOURNAL DE LA PRÉSIDENTIELLE ui a dit quoi aujourd'hui? «20 Minutes» fait le point...

M.P.

— 

Le journal de la présidentielle.
Le journal de la présidentielle. — 20minutes.fr

Chaque jour, dans le cadre de la campagne présidentielle, retrouvez, sur 20 Minutes, l’actualité des hommes et femmes politiques. Annonces, déclarations, bons mots ou même propositions, vous ne raterez rien de ce qui se passe dans le microcosme politique en suivant le journal de la présidentielle. Pour le meilleur, et parfois pour le pire...

Vendredi 2 février, J-78

Guéant pose le diagnostic de La maladie de Sarkozy
Le ministre de l'Intérieur a expliqué vendredi que sur Radio Classique et Public Sénat que Nicolas Sarkozy «souffre d'un défaut d'affection des Français». Mais le chef de l’Etat «a fait la preuve de (sa) capacité» à «exercer le pouvoir suprême», a-t-il insisté. «Faut-il qu'il exprime sa vision des choses, la façon dont il a vécu sa présidence dans un livre - on dit qu'il en prépare un? Ce sera très bien, je crois qu'il serait bien qu'il lève quelques malentendus, qu'il explique la genèse de certaines décisions pour que les Français comprennent mieux», a-t-il ajouté.

Valérie Treirweiler ne fêtera pas la Chandeleur cette année
Pas de crêpes chez François Hollande cette année? Après avoir reçu de la farine mercredi, sa compagne, Valérie Treirweiler a lancé un message humoristique sur son compte Twitter:

 

 

Le MoDem de Bayrou «dragué» par l'UMP et le PS
L'UMP «drague» le candidat du MoDem à la présidentielle, François Bayrou, tout comme «quelquefois» le camp du candidat socialiste François Hollande, a estimé vendredi sur BFMTV-RMC la directrice de campagne du candidat centriste, Marielle de Sarnez. «Moi, à la limite, j'aime bien être draguée», a-t-elle ajouté, poursuivant la métaphore. «Cela peut être plaisant, mais uniquement quand je le choisis. Mais quand c'est subi, ce n'est pas mon truc».

Bové reconnaît des «couacs» dans la campagne de Joly
José Bové l’a admis: «il y a eu des couacs, des choses qui n’ont pas été comprises» dans la campagne d’Eva Joly. Invité de France info, le porte-parole de l’écologiste l’a assuré: «la campagne démarre véritablement». «On en est à un véritable tournant», «la campagne démarre véritablement, on va dire qu'on était dans un tour de chauffe», a-t-il ajouté.

Geneviève de Fontenay vote Hollande
La présidente de l'élection Miss Nationale l'a confié au Parisien: elle votera pour le candidat socialiste. «On sent qu'il n'est pas corrompu, qu'il est serein» relève-t-elle. Et si elle se dit «impressionnée par le discours du Bourget», elle considère comme de la «mufflerie» de ne pas avoir cité Ségolène Royal.

Sarkozy a besoin de figurants pour ses déplacements
Jeudi, le chef de l’Etat était en visite sur un chantier de l’Essonne. Et d’après Europe 1, la moitié des ouvriers qu’il y a recontrés sont… des figurants. «Ils voulaient plus de monde autour de Nicolas Sarkozy», explique un cadre, à propos de l’équipe de Nicolas Sarkozy. Du coup, des ouvriers d’autres chantiers, des fournisseurs ou des partenaires ont été «convoqués» sur le chantier. Un ouvrier, selon la radio, évoque même des «consignes patronales». Par ailleurs, il a été demandé aux ouvriers et faux ouvriers de faire semblant de travailler alors que les -8 degrés relevés par le président de la République leur interdisaient de travailler dehors. «Nous avons simplement voulu donner la possibilité d'être présents, à tous ceux qui ont, par le passé, ou auraient à l'avenir à travailler sur ce chantier», a expliqué l’Elysée

Hollande téléphone à Chevènement
Toujours selon Europe 1, François Hollande et Martine Aubry ont téléphoné à Jean-Pierre Chevènement après qu’il a annoncé mercredi qu’il renonçait à une candidature à la présidentielle. Les négociations sont lancées pour s’attirer le soutien du «Che». Le PS va proposer au MRC entre sept et neuf circonscriptions gagnables lors des législatives.

Arthaud pour des «parrainages citoyens»
Nathalie Arthaud, la candidate de LO, n’est pas pour l’anonymat des parrainages des grands élus, comme réclamé par Marine Le Pen, mais pour des «parrainages citoyens».