Les candidats vont (enfin) parler d'écologie

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Dominique de Villepin, le 13 décembre 2011, lors d'une conférence de presse à Paris.
Dominique de Villepin, le 13 décembre 2011, lors d'une conférence de presse à Paris. — C. PLATIAU / REUTERS

Au grand dam des défenseurs de l’environnement, l’écologie ne représente pas, jusqu’à présent, l’un des thèmes majeurs de la campagne pour l’élection présidentielle. Le deviendra-t-il? C’est en tout cas le voeu de France nature environnement (FNE), qui organise son congrès ce samedi à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Cette fédération rassemble 3.000 associations écologistes en France.

Plusieurs candidats en campagne vont participer à cette grand-messe de l’écologie: doivent être présents les centristes François Bayrou (MoDem) et Hervé Morin (Nouveau Centre), Corinne Lepage (Cap 21) et Dominique de Villepin (République solidaire), François Hollande (PS), Eva Joly (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche). Pas de représentants de l’UMP annoncé, le président de la République n’étant pas (encore) un candidat déclaré.

«Appel des 3.000»

Pour France nature environnement (FNE), ces visites de candidats lors du congrès de samedi représentent une occasion en or de mobiliser. La FNE a ainsi rédigé «l’appel des 3.000, pour un contrat environnemental», une liste de propositions sociales et environnementales soumise aux prétendants à l’Elysée.

Parmi ces propositions, figurent notamment «un dialogue environnemental» pour le nouveau siècle, l’investissement «pour la rénovation des bâtiments», «la production d’énergie renouvelable, les transports collectifs et doux, l’agriculture soutenable», ou encore la «sortie de la dépendance au nucléaire, au pétrole et au gaz».

Indépendance aux partis politiques

Rappelant qu’elle est «indépendante de tout parti politique, France nature environnement souhaite que chaque candidat s'engage sur la voie du contrat environnemental (…) Elles sont issues d'un processus de consultation qui a débuté au printemps 2011», rappelle le site de cette fédération.

Doivent également intervenir, lors de ce grand congrès, les anciens ministres de l’Ecologie Jean-Louis Borloo, Dominique Voynet et Serge Lepeltier, ainsi que la présidente de Poitou-Charentes, Ségolène Royal, candidate à l’élection présidentielle de 2007.