Présidentielle: Une fanfare de carnalaveux de Dunkerque met l'ambiance au meeting de Bayrou

A-L.B., à Dunkerque

— 

Elle était là, la fanfare des carnavaleux de Dunkerque, petit brin de folie initiant et clôturant le premier meeting de campagne de François Bayrou, dans le palais des congrès de la ville.

Emmenée par une tambour-major massive et binoclarde, déguisée en soldate de l’Empire, la fanfare rassemblait fifres, tambours et tubas endiablés. T-shirts de marins, blancs rayés bleu marine, calots sombres ornés de pin’s vissés sur la tête, la fanfare s’est fait une répétition maison de ce qui va se passer dans dix jours: Un grand bal, rassemblant 8.000 personnes, qui se tiendra dans ce même palais des congrès.

L’ambiance risque d’être bien loin des déclarations sombres du candidat centriste à la présidentielle, qui n’ont pas réussi à enflammer l’assemblée.