Cohn-Bendit tenté de voter Hollande... Mélenchon cartonne sur France 2...

JOURNAL DE LA PRÉSIDENTIELLE ui a dit quoi ce jeudi? «20 Minutes» fait le point...

M.P.
— 
Le journal de la présidentielle.
Le journal de la présidentielle. — 20minutes.fr

Vendredi 13 janvier, J-100

Chaque jour, dans le cadre de la campagne présidentielle, retrouvez, sur 20 Minutes,  l’actualité des hommes et femmes politiques. Annonces, déclarations,  bons mots ou même propositions, vous ne raterez rien de ce qui se passe  dans le microcosme politique en suivant le journal de la  présidentielle…. Pour le meilleur, et surtout pour le pire...

Cohn-Bendit tenté de voter Hollande
Eva Joly, dont la campagne est remise en cause au sein même d’EELV a dû apprécier les déclarations de son «ami» Dany. L’eurodéputé a dit vendredi matin que s’il votait en France, il pourrait être tenté par «le vote utile».   «Emotionnellement, je devrais et voudrais voter pour Eva Joly», «et puis au dernier moment, quand on voit la montée de Marine Le Pen, la situation politique en France, il est bien possible aussi que je vote utile», a dit le responsable, qui vote en Allemagne. «Si vous voulez battre Nicolas Sarkozy, il faut que François Hollande soit en tête au premier tour», a-t-il analysé. Toutefois, l’eurodéputé vert est constant: depuis des mois, il plaide pour que les écologistes ne présente pas de candidat à la présidentielle, en échange d’un accord législatif.

Sarkozy accusé de «lâcher ses chiens»
Pour Bertrand Delanoë, Nicolas Sarkozy «lâche ses chiens». «Il est en train de tendre, de donner un climat détestable à la campagne, et puis de temps en temps, rarement, il fait le président de la République qui devrait calmer les choses dans la démocratie française», a-t-il expliqué sur I-Télé ce vendredi matin. En revanche, a assuré le maire de Paris, «François Hollande ne cède pas aux emballements» et «on voit que les perspectives qu'ils donnent à la France peuvent lui donner confiance en elle-même».

Mélenchon cartonne sur France 2
Le candidat du Front de gauche, invité jeudi soir de l’émission politique des Paroles et des actes, doit exulter : il a attiré 3,2 millions de télespectateurs, soit 13,3% de part d’audience, annonce Le Point. Une excellent audience, comparable à celle réalisée par Marine Le Pen et supérieure (+ 800.000) à celle réalisée par François Bayrou.

Mélenchon attaque la compagne de Hollande
Lors de cette même émission Jean-Luc Mélenchon a mis en cause Valérie Trierweiler de l’avoir filmé au Parlement européen, alors qu’il discutait avec Marine Le Pen. «La compagne de Hollande a retenu ces trois secondes pour les mettre dans son reportage. Du point de vue de l’éthique journalistique, elle n’a pas fait son travail», a-t-il attaqué. Réponse de la journaliste, via son compte Twitter: «Trop facile M. Melenchon de parler de piège quand on vous voit si consentant devant les cameras face à Mme Le Pen. Basse polémique». Par le même canal, Mélenchon lui répond: «Consentant à quoi? Bien élevé, simplement».

Hervé Morin envisage d’abandonner
S’il reste toujours collé si bas dans les sondages (1%), Hervé Morin pourrait bien abandonner la course présidentielle. «Si je suis à 0,5% dans les sondages au 15 mars, au moment du dépôt des candidatures, (...) on peut aussi avoir un moment de recul et d'attention», a-t-il dit vendredi sur Canal +, qualifiant la pression exercée par le Front national de «question sérieuse». Interrogé pour savoir si cela signifiait qu’il retirerait alors sa candidature, Hervé Morin a répondu: «J'ai toujours dit ça». La décision pourrait toutefois se prendre naturellement s’il n’arrivait pas, en mars, à présenter les 500 signatures nécessaires.

Sarkozy va adopter le mariage gay
En tant que président, il n’a rien fait en sa faveur, mais le candidat qu’il sera d’ici mars au plus tard pourrait inscrire le mariage homosexuel dans son programme, avance Libération. Le chef de l’Etat a tranché lors d’une réunion avec ses collaborateurs et souhaiterait inscrire cette mesure à son programme malgré le rejet des députés en juin dernier d’une proposition de loi du groupe socialiste.

Montebourg prêt à être exclu du PS
Arnaud Montebourg fait parler de lui. Le député de Saône-et-Loire a dit jeudi qu’il refuserait d’appliquer l’accord PS/EELV signé en novembre dernier. Quitte à être «exclu» par son parti. «Ça ne me gênerait pas d'être exclu du PS. Je crois que j'ai suffisamment donné à ce parti, je l'ai fait suffisamment progresser. Nous allons supporter notre candidat, notre candidate dans le Charolais-Brionnais comme nous l'avons toujours souhaité», a-t-il lâché, alors que l’accord en vigueur entre les deux partis prévoit qu’une élue écologiste soit investie dans cette circonscription. «C'est un acte de résistance par rapport à des accords politiques concoctés sur un coin de table à Paris entre deux appareils politiques, dont le nôtre», a-t-il dit.