Marine Le Pen serait à «moins de 300» promesses de signatures d'élus sur les 500 nécessaires

A.-L.B.

— 

La candidate Front national à l'élection présidentielle disposerait de «moins de 300» promesses de parrainages, sur 500 nécessaires pour pouvoir se présenter au premier tour de l'élection présidentielle, écrit le site du Monde. Le 5 janvier, Marine Le Pen avait poussé un cri d'alarme en se disant «loin du compte» en termes de parrainages, évoquant le risque de ne pouvoir se présenter à l'élection présidentielle.

Les parrainages définitifs doivent être adressés au Conseil constitutionnel au plus tard le 16 mars prochain.