Eva Joly: «Heureuse» que Sarkozy «se rallie» à une taxe financière

© 2012 AFP

— 

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, interrogée dimanche par BFMTV-RMC-Le Point sur les 3% d'intentions de vote dont elle est créditée par un sondage, a réaffirmé qu'elle "irait jusqu'au bout".
Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, interrogée dimanche par BFMTV-RMC-Le Point sur les 3% d'intentions de vote dont elle est créditée par un sondage, a réaffirmé qu'elle "irait jusqu'au bout". — Mehdi Fedouach afp.com

Eva Joly (EELV) s'est dite ce dimanche "heureuse" que Nicolas Sarkozy se soit "rallié" à une taxation des transactions financières, idée défendue depuis longtemps par son camp. "Je vois avec plaisir qu'au bout de 10-15 ans, Nicolas Sarkozy s'est rallié à notre proposition, la nécessité de taxer les flux et les transactions financières", a dit la candidate à l'Elysée sur BFMTV2012-RMC-Le Point.

"Je suis heureuse qu'il propose cette loi", a-t-elle insisté, y voyant "un grand pas pour Nicolas Sarkozy, mais un petit pas pour les banques". Si la France devait mettre en place cette "taxe Tobin" en pionnière, "on ne resterait pas seuls longtemps", a assuré l'eurodéputée.

La France "n'attendra pas que tous les autres soient d'accord" pour mettre en oeuvre la taxe sur les transactions financières, a assuré vendredi Nicolas Sarkozy, sans toutefois donner de précision sur la date à laquelle elle pourrait être mise en vigueur.