Vœux UMP: Le parti satisfait, Copé revendique 261.000 adhérents

POLITIQUE Le parti de la majorité a adressé ses vœux à la presse ce mercredi...

Anne-Laëtitia Béraud
— 
Jean-François Copé (au centre), secrétaire général de l'UMP, entouré de Sébastien Huyghe (à gauche) et Franck Riester (à droite), lors de la cérémonie des voeux de l'UMP à la presse, le 4 janvier 2012 à Paris.
Jean-François Copé (au centre), secrétaire général de l'UMP, entouré de Sébastien Huyghe (à gauche) et Franck Riester (à droite), lors de la cérémonie des voeux de l'UMP à la presse, le 4 janvier 2012 à Paris. — WITT/SIPA

La traditionnelle cérémonie des vœux à la presse par l’UMP s’est tenue ce mercredi midi dans le tout nouveau siège du parti de la majorité, au 238 rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement de la capitale. A l’approche des élections présidentielle et législatives, cette rencontre était l’occasion d’égrener les bons points du parti.

Entouré d’une dizaine de responsables politiques, dont Michèle Alliot-Marie, Michel Gaudin ou encore la ministre Nadine Morano, Jean-François Copé a vanté «le travail de rassemblement» entre les différentes sensibilités de l’UMP, «l’émergence d’une nouvelle génération politique qui apporte ses idées», et surtout «le travail de fond» effectué par le parti de la majorité. 

Nombre d’adhérents égal à celui de janvier 2009 

Le secrétaire général de l’UMP a rappelé à cette occasion l’organisation de 27 conventions sur les thèmes du programme du parti, un projet qui sera soumis au vote des militants entre le 14 et le 26 janvier prochains, avant d’être ratifié le 28 janvier par le conseil national du parti. 

Jean-François Copé a avancé le nombre de 261.000 adhérents inscrits à l’UMP à la fin de l’année 2011, avec «une très forte progression au troisième trimestre», avec «près d’un millier d’adhésions par jour» vers la fin de l’année, «ce qui est significatif de l'engagement pour Nicolas Sarkozy». 

En mars dernier, le secrétaire général de l’UMP revendiquait 128.000 adhérents, rapporte Reuters. Le bond serait donc de 133.000 adhérents entre mars et décembre derniers. Un doublement du nombre des encartés qui permettrait ainsi de revenir aux chiffres de janvier 2009, lorsque l’ancien secrétaire général de l’UMP, Xavier Bertrand, revendiquait 270.000 adhérents. 

Xavier Bertrand se fixait comme but 500.000 adhérents pour 2012. Un chiffre sûrement jugé inespéré, puisque Jean-François Copé, son successeur, ne l’a jamais repris à son compte.  

A titre de comparaison, en juin dernier, le Parti socialiste revendiquait 160.000 adhérents. 

Le camp socialiste fustigé

Cette cérémonie des vœux a été également l’occasion de fustiger François Hollande, critiqué tant pour son «adresse aux Français» publiée ce mercredi par Libération -un texte ne contentant «aucun élément de contenu» et jugé comme «un suzerain qui s’adresse à ses sujets»- que par les propos supposés du candidat socialiste, qui aurait qualifié de «sale mec» le chef de l’Etat. «Nous sommes profondément choqués», a notamment déclaré Jean-François Copé, Nadine Morano appelant «à des excuses immédiates».

>> Lire par ici toutes les réactions des politiques aux propos supposés de François Hollande