61% des Français souhaitent le retrait d'Eva Joly

PRÉSIDENTIELLE ne majorité de Français condamnent les critiques de la candidate EELV envers le Parti socialiste, selon un sondage BVA pour «20 Minutes»...

Nicolas Bégasse

— 

Eva Joly, candidate EELV à l'élection présidentielle de 2012, le 9 juin 2011.
Eva Joly, candidate EELV à l'élection présidentielle de 2012, le 9 juin 2011. — C. PLATIAU/ REUTERS

Une majorité de Français désapprouvent les récents propos d’Eva Joly critiquant ses alliés du Parti socialiste et souhaitent le retrait de sa candidature à la présidentielle. C’est le principal enseignement d’un sondage BVA Opinion pour 20 Minutes.

Au total, 59% des personnes interrogées désapprouvent les propos de la candidate d’Europe Ecologie-Les Verts sur François Hollande, «fait du même bois que celui dont on fait les marionnettes». Les sympathisants de gauche sont 71% à condamner ses critiques, ceux du Parti socialiste étant les plus virulents: 85% d’entre eux désapprouvent les propos d’Eva Joly.

Seuls les sympathisants Verts continuent de soutenir leur candidate: ils sont 65% à approuver ses critiques du PS. Mais un tiers d’entre eux (32%) les condamnent. «Il est fâcheux pour une candidate peinant dans les sondages d’intention de vote qu’un tiers de ses propres sympathisants désapprouvent ces propos», analyse Gaël Sliman, directeur de BVA Opinion.

Avec ou sans Joly, les sympathisants Verts veulent un candidat

On note la même différence entre Français et sympathisants Verts sur la question du retrait de la candidature d’Eva Joly. Au total, 61% des personnes sondées se prononcent pour l’abandon de sa candidature, mais les sympathisants Verts sont 60% à souhaiter son maintien. Là encore, il y a quand même un tiers de sympathisants Verts qui désavouent la candidate EELV, alors qu’un François Hollande est soutenu par 80% à 90% des sympathisants du PS dans les sondages d’opinion.

Les sympathisants de droite sont une majorité à vouloir son départ (59%), ce qui peut surprendre tactiquement, les tensions entre EELV et PS étant pain béni pour la majorité. «Quand on propose à un sympathisant de droite le retrait d’une candidature de gauche, c’est son rejet de ce candidat, plus que la tactique, qui guide son choix», explique Gaël Sliman, qui estime que ce rejet par les sympathisants de droite de la candidate EELV «n’est pas forcément une mauvaise nouvelle» pour Eva Joly.

Parmi les personnes interrogées, 36% veulent qu’aucun candidat EELV ne fasse campagne pour la présidentielle. Sans surprise, ce chiffre monte à 43% pour les sympathisants socialistes, et n’est que de 13% pour les sympathisants Verts, qui sont 85% à vouloir d’une candidature Europe Ecologie-Les Verts.

Accord PS-EELV : les Français insatisfaits, les sympathisants Verts aussi

Si Eva Joly a critiqué François Hollande, c’est à cause de l’accord conclu entre socialistes et écologistes, qui a suscité de nombreuses tensions entre les deux partis. Et sur cette question Eva Joly est en phase avec les Français: 25% seulement des Français interrogés se disent satisfaits de l’accord; 49% pour les sympathisants socialistes, mais que 34% pour les sympathisants écologistes.

Quant à savoir qui a le plus céder, les sondés sont clairs: pour 42% d’entre eux ce sont les Verts. Une grande majorité des sympathisants du parti (66%) estiment qu’EELV a plus cédé dans les négociations que le PS, quand les sympathisants de ce dernier ne partagent cet avis qu’à 41%. Les sympathisants écologistes ne sont d’ailleurs que 6% à penser que le PS a fait plus de concessions qu’EELV lors des négociations.

«Ce qui fut présenté comme une très bonne affaire pour les écologistes, au regard du nombre de circonscriptions que le PS a consenti à abandonner à un parti très faible dans les intentions de vote à la présidentielle, se révèle donc finalement pas si négatif pour François Hollande», conclut Gaël Sliman.

Méthodologie

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français de 1.405 personnes, représentatifs de la population française âgée de 15 ans et plus, recrutés par téléphone et interrogés par internet les 24 et 25 novembre 2011.