Primaires PS en direct: Martine Aubry «respecte» le choix de Ségolène Royal

20minutes.fr

— 

Ce live est maintenant terminé.


«Ce jour, 18 heures 30, Arnaud Montebourg n’a pris aucune décision»
Le «troisième homme» des primaires socialistes indique dans un communiqué laconique qu’il n’a pas encore décidé pour qui il appellerait à voter au second tour. «D’une part  le débat n’a pas encore eu lieu» et «d’autre part aucun des deux candidats (Martine Aubry et François Hollande) n’a répondu à sa lettre datée hier [mardi]», poursuit et conclut le communiqué.

18h45: Des journalistes de Radio-France «choqués» par les images de Pulvar
La société des journalistes (SDJ) de Radio-France s’émeut dans un communiqué de l’apparition d’Audrey Pulvar – qui anime le matinale de France Inter de 6 à 7h – aux côtés de son compagnon Arnaud Montebourg, le soir des résultats du premier tour des primaires socialistes.
«Certaines images ont choqué de nombreux journalistes», commence le communiqué. «Jusqu’ici, la discrétion dont (Audrey Pulvar) faisait preuve était appréciée. Mais cette mise en lumière soudaine aux côtés d’un acteur politique au poids décisif a heurté plusieurs membres de nos rédactions, qui craignent une confusion nuisible à l'image de France Inter et à leur travail».

17h41: Pour Bayrou, le haut score de Montebourg est «l’écho d’une inquiétude profonde»
Selon le président du MoDem, Arnaud Montebourg se trompe en «laissant croire aux citoyens que les problèmes viennent d'ailleurs». «En quoi suis-je en désaccord fondamental avec la démarche de Montebourg?», a poursuivi François Bayrou, «sur un point extrêmement précis:(...) elle vise à faire ou à laisser croire aux citoyens que les problèmes viennent d'ailleurs. Que les problèmes, c'est le capitalisme international, que c'est la situation des banques, que c'est les marchés». Or, a-t-il enchaîné, «les problèmes sont chez nous. Et il y a, je crois, une majorité des Français qui (le) voient bien».
17h18: François Rebsamen, nouveau président du groupe PS au Sénat et proche d'Hollande, salue la décision de Ségolène Royal sur Twitter.
16h36: Christophe Borgel, proche d’Aubry «respecte tout à fait le choix de Royal»
«L’esprit des Primaires c’est une relation entre les candidats et les électeurs qui se déplacent – et le peuple de Gauche», a-t-il souligné sur BFMTV. «Je suis convaincu que les électeurs, quel qu’ait été leur au choix au premier tour se détermineront totalement librement au second tour», précise toutefois Chritophe Borgel.

16h07: Hollande: «Les idées que Royal a portées me seront utiles pour convaincre et pour agir»
François Hollande salue dans un communiqué «l'élégance et la responsabilité» de Ségolène Royal, qui lui a apporté son soutien. Elle «sait combien le rassemblement est indispensable pour donner de la force dans la bataille électorale», écrit-il. «Les idées que Ségolène Royal a portées aux cours de ces dernières années et tout au long de nos débats récents me seront utiles pour convaincre et pour agir», poursuit-il.
16h00: Valérie Tierweiler, la compagne de François Hollande, rend «hommage» à Ségolène Royal sur Twitter.
15h40: Martine Aubry «respecte» le choix de Ségolène Royal de soutenir François Hollande
C'est «son choix personnel» et Martine Aubry «le respecte», a indiqué Anne Hidalgo, soutien de la maire de Lille.

15h36: «Les socialistes ont fait voter les mineurs et les immigrés», s’insurge la Droite populaire.
Dans un communiqué, le collectif de l’aile droite de l’UMP  dénonce «la complaisance générale à l’égard des primaires», et s’insurge contre le fait que «les socialistes ont fait voter les mineurs et les immigrés (y compris clandestins!)».
La Droite populaire «s’étonne» par ailleurs du «temps mis pour donner les résultats définitifs» - «comme dans certains pays où la démocratie fonctionne au ralenti», estime le collectif. Le mouvement de Lionnel Luca et Thierry Mariani demande enfin «ce qu’il adviendra du fichier des votants entre les deux tours».
15h22: François Hollande salue «l'élégance et la responsabilité» de Ségolène Royal, a confié son entourage à l'AFP.
La candidate malheureuse aux primaires socialistes a indiqué ce mercredi qu'elle apportait son soutien au député de Corrèze pour le second tour.
15h14: Ségolène Royal s’exprimera jeudi soir à la télévision
C’est ce qu’a annoncé Najat Belkacem, la porte-parole de la candidate malheureuse aux primaires, sur BFMTV. Elle a par ailleurs commenté le choix de Ségolène Royal de soutenir François Hollande en expliquant qu’il y avait «une volonté de respecter le vote qu’ont émis les électeurs du premier tour parce que c’est la meilleure façon de faciliter le rassemblement».
15h02: Royal soutient Hollande, Filippetti est «très heureuse»
Aurélie Filippetti, conseillère de Ségolène Royal en 2007 et désormais proche de François Hollande, se réjouit de la décision de son ancienne mentor de soutenir le député de Corrèze.
«Je suis très heureuse», a-t-elle déclaré au micro de BFMTV. «Ca me semble être un geste d’une grande responsabilité (…) et d’une grande élégance». Ségolène Royal «a un grand sens de l’intérêt national et de la tactique politique», a ajouté la député de Moselle.

14h58: Hollande et Aubry sont des «candidats qui sont otages d'une utopie dangereuse», selon Pécresse
Et cette utopie «s'appelle la démondialisation», a précisé la porte-parole du gouvernement. «La démondialisation, moi je le dis très clairement, c'est la récession pour tous les Français».

14h16: Les Aubrystes envoient des SMS aux communistes
C’est en tout cas ce qu’a indiqué André Chassaigne, député PCF du Puy-de-Dôme, sur RMC ce mercredi. Les partisans de la maire de Lille enverraient des textos aux communistes pour les inviter à voter Martine Aubry lors du second tour de dimanche.
13h39: Une erreur de 7.000 voix à Nice
Le PS des Alpes-Maritimes s’est un peu emmêlé les pinceaux. Dimanche, le premier secrétaire de la fédération annonçait que 17.195 Niçois s’étaient rendus aux urnes pour le premier tour des primaires avant de corriger, mardi, pour ramener ce chiffre à…10.149. Le responsable socialiste a assuré à Nice Matin qu’il s’agissait d’une simple erreur humaine, commise par une employée surmenée qui aurait mélangé les chiffres lors du relevé des résultats définitifs dans les bureaux de vote. L’UMP locale a quant à elle fait part de ses doutes, et craint une éventuelle «tentative de manipulation des chiffres».

13h30: Ségolène Royal : «J’apporte aujourd’hui tout mon soutien à François Hollande»
Dans un communiqué, la présidente de la région Poitou-Charente, détaille son choix. «Il est arrivé en tête du premier tour, et il est légitime d’amplifier cette avance donnée par les électeurs», commence-t-elle, avant de préciser que «les solutions neuves qu’(elle) défend seront prises en compte dans le programme du candidat». Enfin, «nous devons donner un élan à notre candidat avec une nette avance qui ne laissera aucune prise à la droite», indique-t-elle.
12h15: Jean-François Copé s'en prend à Arnaud Montebourg, à la fois «bolchevik» et soutenu par le FN
Le secrétaire général de l'UMP a sorti la grosse artillerie pour régler leur compte aux primaires en général et à Arnaud Montebourg en particulier. Copé accuse le troisième homme du scrutin socialiste de faire des propositions mise en œuvre par «les Bolchéviks en 1917», et de bénéficier d'un «soutien de choc» en la personne de Marine Le Pen. Il prévient que son parti a déjà organisé sa riposte contre les primaires qu'il juge surmédiatisées.

12h02: Xavier Bertrand estime que «les primaires sont en train de trouver leur place dans la vie politique française»
Le ministre du Travail s'est prononcé sur Europe 1 pour une primaire à droite en 2017, pour la présidentielle.


Bertrand pour des primaires UMP en 2017 par Europe1fr
11h52: La gauche de François Hollande n'est pas «molle» mais «solide et sincère»
Le candidat à la candidature a répondu aux attaques de Martine Aubry tout en souhaitant un débat serein. François Hollande s'est présenté comme incarnant «la gauche solide et sincère» et affirmé n'avoir «qu'un adversaire, Nicolas Sarkozy». «Je ne souhaite pas dénoncer, dévaloriser ma rivale», a-t-il promis.
11h37: L'arbitre des primaires ne veut pas de coups bas
Jean-Pierre Mignard a mis en garde contre le retour à «la vieille culture de la chicaya» avant le débat. Il a par ailleurs rendu hommage à Ségolène Royal: Sans elle «on n'aurait pas eu les primaires. Arnaud (Montebourg) dit qu'il est le père, je pense que Ségolène est la mère. C'est une gestation politique».


Jean-Pierre Mignard par franceinter
10h30: Martine Aubry compatible à 90% avec Arnaud Montebourg
«Arnaud Montebourg propose à 90% ce que j'ai proposé», estime la maire de Lille. Reste à savoir si 90% des 17% de personnes qui ont voté pour lui au premier tour des primaires voteront pour Martine Aubry dimance.

>> Les déclarations de Martine Aubry sont par ici.

Martine Aubry et François Hollande, dos à dos et face à face à la fois. Pour la dernière fois avant le second tour décisif de dimanche, les deux derniers candidats encore en lice pour les primaires PS débattent ce mercredi soir. Toute la journée, 20Minutes vous fait vivre en direct les derniers rebondissements.