Primaire PS: François Hollande nettement devant Martine Aubry selon un sondage

PRÉSIDENTIELLE rnaud Montebourg talonne quant à lui Ségolène Royal à la troisième place...

© 2011 AFP

— 

Le 05 septembre 2011. Francois Hollande en interview dans ses bureaux de l'Assemblee nationale.
Le 05 septembre 2011. Francois Hollande en interview dans ses bureaux de l'Assemblee nationale. — VINCENT WARTNER / 20 MINUTES

A une semaine du premier tour des primaires socialistes, François Hollande creuse l'écart avec Martine Aubry. Selon le dernier sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, le député de Corrèze recueillerait 42% (+1 point par rapport à août) des intentions de vote des sympathisants de gauche, et 51% (+4) chez les proches du PS. La maire de Lille est nettement derrière avec respectivement 27% (- 4) et 26% (-5).

Viennent ensuite Ségolène Royal (11%, -2), devant Arnaud Montebourg (8%, +3). L'écart est plus important chez les sympathisants PS, la présidente de Poitou-Charentes étant à 9% (-2), contre 5% (+1) au député de Saône-et-Loire.

Marge d'erreur importante

Enfin Manuel Valls obtient 5% (-1) chez les sympathisants de gauche, et 5% (=) chez les sympathisants PS, Jean-Michel Baylet (PRG) stagne à 1% dans les deux catégories.

Chez les sympathisants de gauche se déclarant certains d'aller voter, François Hollande culmine à 46% devant Martine Aubry (26%), Ségolène Royal (11%), Arnaud Montebourg (7%), Manuel Valls (5%) et Jean-Michel Baylet (1%).

Etant donné la base réduite de l'échantillon (392 personnes), la marge d'erreur est importante, entre 2,2% et 5%, selon les résultats obtenus.

74% des électeurs de Valls se reporteraient sur Hollande

Au second tour, François Hollande (59%, +4) l'emporterait largement sur Martine Aubry qui recueillerait 41% (-4).

53% des électeurs de Ségolène Royal et 74% de ceux de Manuel Valls se reporteraient sur l'élu corrézien, 52% de ceux d'Arnaud Montebourg voteraient pour la maire de Lille.

Sondage réalisé par téléphone du 15 au 30 septembre 2011 auprès d'un échantillon de 1.434 sympathisants de gauche (dont 782 sympathisants socialistes) extrait d'un échantillon de 2.878 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. La notice complète consultable auprès de la commission nationale des sondages.