Présidentielle 2012: François Hollande, ses idées

POLITIQUE A l'occasion de l'élection présidentielle «20 Minutes» fait le point sur les idées principales têtes d’affiche de la future élection...

Matthieu Goar

— 

Le député socialiste François Hollande est félicité, le 31 mars 2011  à l'Hôtel du département de Tulle, après sa réélection à la tête du  conseil général de Corrèze, quelques heures avant l'annonce de sa candidature aux primaires socialistes à la  présidentielle de 2012
Le député socialiste François Hollande est félicité, le 31 mars 2011 à l'Hôtel du département de Tulle, après sa réélection à la tête du conseil général de Corrèze, quelques heures avant l'annonce de sa candidature aux primaires socialistes à la présidentielle de 2012 — AFP PHOTO JEAN-PIERRE MULLER

François Hollande a peaufiné son programme après son départ de Solférino en 2008. Dans ses priorités, une réforme fiscale, une refonte de la démocratie sociale, un nouvel acte de décentralisation, des lois en direction des jeunes et une relance de la politique européenne. «Il ne faut plus de niches qui affectent l’idée même d’égalité devant l’impôt. Il faut simplifier et mieux redistribuer. Ça passe par une fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu [ce dernier est souvent miné par les niches fiscales, alors que la CSG est retenue à la source]», avait expliqué François Hollande à 20 minutes Cet attachement à la justice fiscale et à l’économie s’explique par la formation de François Hollande, marqué par Jacques Delors et ancien auditeur à la Cour des comptes.

Une baisse du nucléaire

A de nombreuses reprises depuis le début de sa campagne, François Hollande a insisté sur le thème de la jeunesse. «Je souhaite qu’un employeur qui s’engagerait à garder un senior jusqu’à la retraite tout en embauchant un jeune de moins de 25 ans ait le droit à une double exonération de ses cotisations. Trop souvent, une mesure en faveur de l’emploi des jeunes favorise l’exclusion d’autres catégories», a-t-il proposé lors d’un entretien à 20 minutes. Des idées personnelles qu’il énonce toujours en prenant garde de ne pas trop se démarquer du projet socialiste voté par les militants. «Bien sûr, et heureusement (que je suis en phase avec le projet du PS). Ce que j’apporte de mon côté, c’est d’abord un thème principal: la réussite des jeunes. Ensuite un ordre de priorité: éducation, logement, justice fiscale. Et j’y ajoute mes instruments: contrat de génération, nouvel acte de décentralisation, engagement pour la mobilité des jeunes.» Au niveau de l’énergie nucléaire, François Hollande se montre pragmatique et propose de baisser de 75 à 50 % la production de ce type d’énergie en France d’ici 2025.