La Course 2012: Le PS recule, Borloo fait un bond

PRESIDENTIELLE La chute de Dominique Strauss-Kahn profite avant tout au centriste, plus à l'aise face à Aubry ou Hollande que face à DSK, selon un sondage 20Minutes, BFMTV et RMC...

Alexandre Sulzer

— 

Jean-Louis Borloo.
Jean-Louis Borloo. — SIPA / Photomontage 20minutes.fr

La disparition du leader des sondages, DSK, offre une perspective de premier tour de la présidentielle beaucoup plus concurrentielle. Bien que largement favori aux primaires PS, François Hollande fait un timide 23%, derrière les 26% que réalisait DSK dans notre baromètre du mois dernier.

Il est talonné par Nicolas Sarkozy à 22%, tandis que Marine Le Pen suit à 20%. Martine Aubry fait le même score (23%), mais est à égalité avec le Président sortant. Et Ségolène Royal ne sauve pas la mise pour le PS avec ses 18% d’intentions de vote. Un score qui ne lui permet même pas d’atteindre le second tour.

>> Dominique Strauss-Kahn victime d'un complot, pour une majorité de Français, l'autre enseignement de notre sondage.

Le grand gagnant de la nouvelle situation est sans conteste Jean-Louis Borloo, qui double ses points d’intentions de vote par rapport au mois dernier passant de 4% à 8% face à François Hollande et Martine Aubry (il atteint même 10% face à Ségolène Royal). Le centriste récupère une part de l’électorat de DSK avec, dans une moindre mesure, François Bayrou qui gagne, lui, entre 2 et 4 points.

Dominique de Villepin, autre challenger au centre de l’échiquier, reste stable (4%) et ne profite pas du retrait de DSK. Le rapport de force au centre semble enfin se dessiner.