Sondage: Le PS en tête, UMP et FN au coude-à-coude

Avec Reuters

— 

Les trois principaux candidats à la candidature socialiste arriveraient en tête au premier tour de l'élection présidentielle française si celui-ci avait lieu aujourd'hui tandis que Nicolas Sarkozy serait au coude-à-coude avec Marine le Pen, montre dimanche un sondage de l'institut LH2 pour Yahoo.

Le chef de l'Etat sortant serait même éliminé dès le premier tour dans l'hypothèse où Dominique Strauss-Kahn défendrait les couleurs du Parti socialiste, avec seulement 16% d'intentions de vote contre 17% pour la présidente du Front national et 23% pour l'actuel directeur général du Fonds monétaire international.

Face à François Hollande, crédité de 21,5%, le locataire de l'Elysée devancerait Marine Le Pen de justesse, avec 19% contre 18%. Martine Aubry, elle, recueillerait 22% au premier tour contre 19% pour Nicolas Sarkozy et 17% pour Marine Le Pen.

Parmi les hypothèses testées, la fille de Jean-Marie Le Pen ne se qualifierait pour le second tour que dans l'hypothèse où le PS désignerait Ségolène Royal, avec 17% des suffrages contre 20% pour Nicolas Sarkozy et 15% pour la présidente de la région Poitou-Charentes.

Au second tour, le président sortant serait largement battu par le directeur général du FMI (65% contre 35%) comme par Martine Aubry (56/44) ou par François Hollande (60/40), précise l'enquête, et il ferait jeu égal face à Ségolène Royal (50/50).

Chevènement crédité de 3%

Seul un duel face à Marine Le Pen lui assurerait une réelection dans un fauteuil, avec 74% des intentions de vote contre 26%.

Parmi les autres candidats annoncés ou éventuels, Nicolas Hulot est crédité de 11% à 13,5% d'intentions de vote au premier tour, selon l'hypothèse retenue pour le candidat socialiste, Jean-Louis Borloo de 9% à 11%, François Bayrou de 7% à 8%, Dominique de Villepin de 4,5% à 6% et Jean-Luc Mélenchon de 4% à 6%.

Jean-Pierre Chevènement, lui, atteint 3% d'intentions de vote dans l'hypothèse où Dominique Strauss-Kahn serait le candidat du PS, et 2% dans les autres cas de figure.   L'enquête a été réalisée les 6 et 7 mai auprès de 970 personnes constituant  un échantillon représentatif de la population française de 18 ans et plus.