La Course 2012: Sarkozy plombé par le social

EXCLUSIF Sur les questions du chômage et du pouvoir d'achat, le Président est devancé par le PS...

Alexandre Sulzer

— 

Nicolas Sarkozy dans la Course 2012.
Nicolas Sarkozy dans la Course 2012. — DR

>> L'étude complète en PDF disponible ici

Nicolas Sarkozy a un avantage par rapport à ses adversaires PS sur la question de l'insécurité. Problème : « Ce n'est pas là que les Français l'attendent », constate Jérôme Sainte-Marie, chef du service politique de CSA. C'est ce constat d'un Président visiblement déphasé par rapport aux attentes de l'opinion publique qui s'impose à la lecture du dernier sondage exclusif CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC. En effet, la capacité du chef de l'Etat à lutter contre l'insécurité est le seul domaine dans lequel il a plus de crédibilité (44 %) que DSK (39% ), François Hollande (50 % contre 35 %) ou Martine Aubry (51 % contre 34 %). 

La multiplication des candidatures au centre ne le pénalise pas

Sur la question du chômage et du pouvoir d'achat, les trois candidats possibles du Parti socialiste devancent très largement le président de la République. Or, ce sont précisément ces deux domaines qui viennent en tête des priorités quand les Français sont interrogés sur leurs attentes concernant un second mandat de Nicolas Sarkozy (cités respectivement par 33 % et 32 % des sondés). Il semblerait que ses derniers déplacements et ses propositions sur ces questions sociales n'ont pas eu l'effet escompté.

Pour Jérôme Sainte-Marie, « l'information la plus inquiétante » pour le Président est que 57 % jugent Dominique Strauss-Kahn comme étant le plus efficace pour « préparer l'avenir de la France » face à Nicolas Sarkozy (26 %). Une question généraliste sur laquelle François Hollande (48 % contre 34 %) et Martine Aubry (47 % contre 37 %) remportent également haut la main le duel.

Autre mauvaise nouvelle pour Nicolas Sarkozy : il ne décolle pas dans les intentions de vote au premier tour. Même en l'absence de ses rivaux Dominique de Villepin et Jean-Louis Borloo, il ne remporte que 23 % des suffrages, moins que DSK (28 %). A contrario, la multiplication des candidatures au centre ne semble pas beaucoup pénaliser Nicolas Sarkozy : si Dominique de Villepin et Jean-Louis Borloo se présentent, il ne perd que deux points.

 

Méthodologie

Sondage CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC, réalisé le 26 avril 2011 par téléphone au domicile d'un échantillon représentatif de 1010 personnes agées de 18 ans et plus.