Présidentielle: Nicolas Sarkozy bat déjà la campagne

POLITIQUE 20 Minutes a décrypté les déplacements du chef de l'Etat...

Vincent Vantighem

— 

Le Président Nicolas Sarkozy lors d'une table ronde sur l'éducation à Bagnères-de-Luchon, le 14 avril 2011.
Le Président Nicolas Sarkozy lors d'une table ronde sur l'éducation à Bagnères-de-Luchon, le 14 avril 2011. — AFP PHOTO LIONEL BONAVENTURE

Voyager plus pour gagner 2012. Nicolas Sarkozy a effectué, mardi matin, un déplacement dans une usine des Ardennes pour parler du pouvoir d'achat. En 2006, c'est dans ce même département et sur ce même thème qu'il avait lancé sa campagne présidentielle. En matière de déplacements, les choix du président de la République ne doivent rien au hasard. 20 Minutes a remonté le temps élyséen pour découvrir quels sont les publics visés par Nicolas Sarkozy à un an de la présidentielle 2012.

Il vise les ouvriers et les paysans

Premier enseignement: le chef de l'Etat a pris la clé des champs depuis la rentrée de septembre 2010. Au propre comme au figuré. Sur les huit derniers mois, il a ainsi effectué 54 déplacements, dont 38 en France, contre 37 voyages, dont 28 dans l'Hexagone un an auparavant. L'international mis à part (lire encadré), ce sont les thèmes de l'agriculture et de la ruralité qui préoccupent le plus le chef de l'Etat (18%).

>> Cinq ans après, que reste-t-il des promesses sociales de Sarkozy? La réponse par ici

«Le monde rural n'est pas forcément une clientèle énorme pour lui, précise Frédéric Dabi, directeur du département opinion à l'Ifop. Mais un Français sur quatre vit en campagne. Et le Président le sait bien.» Derrière la ruralité, le second thème de prédilection du chef de l'Etat n'est ni la sécurité ni l'immigration, mais bien l'industrie et le sort des ouvriers au chevet desquels il s'est rendu à six reprises depuis septembre. Un an auparavant, le chef de l'Etat n'y avait consacré qu'une seule visite.

Un déficit de notoriété

«On pense souvent à l'insécurité. Et votre enquête vient corriger cette impression, poursuit Frédéric Dabi. C'est clairement une stratégie présidentielle basée, d'un côté, sur le thème du social et du pouvoir d'achat et, de l'autre, sur celui de la société.» Mais, en 2007, Nicolas Sarkozy était au top de sa notoriété. Aujourd'hui, il est à 28 % de bonnes opinions. Il reste un an pour reconquérir le terrain. Demain, il fera un nouveau déplacement en province.

Les voyages à l'étranger en très forte hausse

Présidences du G8 et du G20 obligent, Nicolas Sarkozy a multiplié les déplacements à l'étranger ces huit derniers mois. Entre septembre 2010 et aujourd'hui, il en a effectué 16. Sur la même période entre 2009 et 2010, il ne s'était déplacé que 9 fois. Après le remaniement, il avait en effet laissé entendre qu'il se consacrerait plus à l'international dans le but de «présidentialiser» à nouveau son image ternie par la crise.