Pour Alain Juppé, multiplier les candidatures c'est aller «dans le mur»

POLITIQUE Le ministre des Affaires étrangères a appelé au «rassemblement»...

© 2011 AFP

— 

J.P. CLATOT / AFP

Le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, a lancé samedi à Arcachon (Gironde) un appel «au rassemblement» à «toute la famille de la droite et du centre droit», et a ironisé sur «le bal des prétendants» à l'approche de l'élection présidentielle de 2012.

«La division est toujours suicidaire, la division est toujours synonyme d'échec», a lancé le maire de Bordeaux lors du 7e congrès du Rassemblement des élus locaux pour l'Aquitaine (Relpa), alors que l'ancien ministre radical Jean-Louis Borloo a annoncé jeudi dernier son départ de l'UMP.

«Ne nous divisons pas»

Alain Juppé a ironisé sur le «bal des prétendants» à l'approche de l'élection présidentielle de 2012: «la mariée (la République) va contracter un nouveau mariage en 2012 (...). Les prétendants sont là, ils se haussent du col et se multiplient, ils se disent +si après tout, je faisais mon parti politique pour exister?+».

«Je respecte les ambitions (...), je ne m'attaque à aucune personne. Mais je fais un appel quand même à toute la famille de la droite et du centre droit: ne nous divisons pas, gardons notre cohésion. Si nous multiplions les candidatures au 1er tour» en 2012, «nous sommes sûrs d'une chose: c'est que nous irons dans le mur», a-t-il affirmé.

«Il faut faire l'union autour de celui qui sera notre prochain candidat à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy, autour du gouvernement et du Premier ministre François Fillon», a-t-il encore affirmé.

Alain Juppé a encore appelé au rassemblement «autour de notre formation politique», l'UMP, et de son secrétaire général Jean-François Copé, «certes en accueillant les autres» - le Nouveau Centre, le Parti radical - «mais à condition que tout cela aille dans le même sens et que nous partagions cette volonté d'unité».