Le Comité national d'organisation des primaires au PS a tenu mardi sa première réunion, officialisant le processus qui doit aboutir à la désignation d'un candidat pour la présidentielle de 2012, a-t-on appris auprès de participants à la réunion.
Le Comité national d'organisation des primaires au PS a tenu mardi sa première réunion, officialisant le processus qui doit aboutir à la désignation d'un candidat pour la présidentielle de 2012, a-t-on appris auprès de participants à la réunion. — Sebastien Bozon afp.com

POLITIQUE

Primaires socialistes: Le Sénat va «vérifier» leur «légalité»

C'est ce qu'indique le président UMP du Palais du Luxembourg, Gérard Larcher, ce mercredi...

La droite remet sur le tapis la légalité des primaires socialistes.  Le président du Sénat a annoncé que le Palais du Luxembourg allait se pencher sur la question. Une annonce qui intervient juste après les déclarations de François Copé.

Le patron de l'UMP a interpellé ce mercredi le PS sur la «légalité» des primaires, jugeant «troublant» le recours à un «fichage» et à une contribution de un euro, requise pour pouvoir voter.

La Cnil saisie

Jean-François Copé s'étonne que le PS «souhaite pouvoir bénéficier du fichier électoral» auprès de chaque mairie «alors que le fichier des militants devrait suffire». «En clair, nous nous inquiétons fortement de l'utilisation qui pourrait être faite par un grand parti politique de ces fichiers».

Un élu UMP de l'Hérault, Arnaud Julien, avait déjà saisi en janvier la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) pour l'alerter sur le risque de création «d'un fichier à orientation politique» des sympathisants de gauche, à l'occasion de ces primaires. Arnaud Montebourg avait répondu que la Cnil avait été préalablement consultée sur cette procédure.