Claude Bartolone souhaite «plus que jamais» une primaire de confirmation

© 2011 AFP

— 

Le député PS Claude Bartolone a affirmé ce vendredi, au lendemain de l'officialisation de la candidature de François Hollande en vue de 2012, qu'il souhaitait «plus que jamais» une primaire de confirmation, ce qui reviendrait au choix d'un candidat avant même le vote des militants.

«Je souhaite que d'ici le 13 juillet» - date de clôture des candidatures aux primaires – «il y ait la possibilité pour nos candidats déclarés ou potentiels de se rassembler», a déclaré Claude Bartolone sur Canal+.

«Claude, débrouille-toi pour nous débarrasser de ces primaires»

En Seine-Saint-Denis, des maires «me disent: Claude, débrouille-toi pour nous débarrasser de ces primaires, on ne sait même pas comment on va les organiser», a ajouté Claude Bartolone, député et président du conseil général de ce département.

«J'avais parlé de primaire de confirmation, eh bien je la souhaite plus que jamais», a-t-il lancé, interrogé sur la candidature de François Hollande.Comme «il n'y a pas d'écart entre les propositions des uns et des autres (...) autant être tous derrière celui ou celle qui aura le plus de chance», a-t-il plaidé.

Selon lui, Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn sont les mieux placés pour 2012, la première secrétaire du PS parce qu'elle représente «une garantie de pouvoir rassembler la gauche», le patron du FMI parce qu' «il apparaît comme celui qui a le plus de compétences, notamment au niveau international».

«On sera tous rassemblés»

«Soyons clairs, la plupart de nos compatriotes ne croient pas qu'il y a deux politiques à gauche possibles, ils ne croient pas qu'il y a une politique différente qui sera portée par Martine Aubry, Dominique Strauss-Kahn, François Hollande..., on sera tous rassemblés», a aussi déclaré le député de Seine-Saint-Denis.

Outre François Hollande, qui a assuré jeudi qu'il irait «jusqu'au bout» de sa candidature, trois autres personnalités se sont officiellement lancés dans la course aux primaires : Ségolène Royal, Arnaud Montebourg, et Manuel Valls, ce dernier devant se retirer si DSK était candidat.

Le vote des primaires est prévu en octobre.