Primaires socialistes: Martine Aubry réaffirme qu'elle ne se présentera pas contre DSK

POLITIQUE La première secrétaire du Parti socialiste est «quelqu'un d'extrêmement têtu»...

© 2011 AFP
— 

La Première secrétaire du PS Martine Aubry a réaffirmé ce lundi matin qu'elle ne se présenterait pas aux primaires du PS si le patron du FMI Dominique Strauss-Kahn décidait lui aussi de briguer l'investiture socialiste pour la présidentielle de 2012. «Voilà», a-t-elle répondu à la question d'un journaliste de France Inter sur le sujet. «Je suis quelqu'un d'extrêmement têtu. Cela fait deux ans que je répète la même chose. Je le redis».

Interrogée sur la cinquantaine de députés socialistes qui auraient lancé un appel en faveur de sa candidature, elle a répondu: «Je leur ai demandé de défendre le projet des socialistes, et de m'aider dans le rassemblement de la gauche. Je pense que c'est ce qu'ils vont faire».

Le PS promet 300.000 emplois d'avenir

Au lendemain du second tour des cantonales, Martine Aubry a également dévoilé un pan du projet présidentiel du PS en évoquant 300.000 emplois d'avenir qui seraient financés selon elle par le maintien de l'ISF ou la suppression de l'exonération des heures supplémentaires. «Cela coûte quatre milliards par an», a dit la première secrétaire du PS sur France Inter. «Cela pourrait être la suppression de l'impôt sur la fortune, si la droite la faisait, ou c'est la défiscalisation des heures supplémentaires. Vous prenez une de ces deux mesures, et cela finance les emplois jeunes».

«Nous préférons financer 300.000 emplois-jeunes plutôt que défiscaliser les cotisations des heures supplémentaires, ce qui a permis d'augmenter le chômage plutôt que de le réduire», a-t-elle ajouté. D'après elle, cette mesure n'augmentera pas les impôts. Le PS doit présenter le 5 avril son projet «pour redresser la France, pour remettre la justice sociale et le respect au coeur de notre société et de notre République», selon les termes employés dimanche par Martine Aubry.