Primaire socialiste: DSK serait battu par Aubry aux primaires socialistes

EXCLUSIF La première secrétaire s'impose dans tous les scénarios...

Matthieu Goar
— 
Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn.
Martine Aubry, François Hollande, Ségolène Royal et Dominique Strauss-Kahn. — PHOTOMONTAGE 20MINUTES.FR/AFP/REUTERS/AP

Entre les deux tours des primaires et la présidentielle, la route vers l'Elysée s'apparente à un long marathon pour les candidats socialistes. Et pour le favori, Dominique Strauss-Kahn, il s'agira surtout de ne pas rater la première marche. Chouchou des sondages depuis des mois et véritable arme anti-Sarko, le directeur du FMI est toujours en quête de légitimité dans son camp. Dans le sondage exclusif réalisé par CSA pour 20 Minutes, BFMTV et RMC auprès de potentiels votants aux primaires, DSK serait même devancé par Martine Aubry au second tour. « Il a des faiblesses, notamment dans l'électorat de gauche où le doute sur son engagement subsiste. Il subit un procès latent en sincérité », décrypte Jérôme Sainte-Marie, directeur du département politique de l'institut CSA.

Les discussions attendront juin
De quoi amplifier les ambitions de Ségolène Royal – qui lance sa campagne aujourd'hui –, mais surtout de quoi réveiller celles de Martine Aubry, véritable force d'union à gauche. « Martine et DSK ne se présenteront pas l'un contre l'autre, temporise Jean-Marc Germain, directeur de cabinet de la première secrétaire. Elle a toujours pensé que le PS serait plus fort collectivement. » Aubry, qui se rêve en fédératrice, devra se mettre d'accord en juin avec DSK sur l'ordre de leur ticket. A ce moment-là, les sondages auront leur importance. « Elle a trop laissé la bride sur le cou à DSK, alors qu'elle a la légitimité du parti avec elle », tacle un cadre du PS.