Législatives 2022 : Le compte des députés, l’exploit du RN et les options de Macron… Le « Récap » du 24 juin

LE RECAP (J+4) Retrouvez notre « Récap » de la semaine, le rendez-vous video de « 20 Minutes » consacré aux élections législatives 2022

Rachel Garrat-Valcarcel
Au QG de LREM, le soir du second tour des législatives.
Au QG de LREM, le soir du second tour des législatives. — JEANNE ACCORSINI/SIPA

Les élections législatives de 2022 ont accouché d’une Assemblée inédite sous la Ve République, avec une faible majorité relative pour le camp du président de la République. Sans majorité d’un côté ni de l’autre, la vie politique française rentre donc dans une situation nouvelle. Le « Récap » de cette semaine commence ainsi par une mise au point sur les rapports de force qui vont régir la nouvelle chambre basse du parlement, où les majorités seront forcément mouvantes. Entre la macronie (250 sièges), la Nupes (150 sièges), mais aussi le RN (90 sièges) et la droite (70 sièges) il existe aussi une vingtaine de sièges aux marges de la gauche et de la macronie et de la droite et de la macronie.

Dans ces résultats, qui n’ont pas manqué de surprises, l’explosion du nombre de députés du RN a sans doute été l’élément le plus commenté. Jamais en France, sous la IVe et la Ve République, l’extrême droite n’avait eu autant de sièges à l’Assemblée nationale. L’exploit est d’autant plus important que le mode de scrutin ne lui est pas favorable. Fin du front républicain, fin aussi peut-être du cordon sanitaire avec l’extrême droite : cette arrivée en nombre des troupes de Marine Le Pen pose bien des questions.

Enfin, une fois les rapports de force bien en tête, le 22e et dernier « Récap » fait la revue des options sur le bureau d’Emmanuel Macron pour tenter de gouverner. Après avoir consulté les chefs et cheffes des principaux partis, le président de la République a exclu l’union nationale, mais reste ouvert à une coalition pérenne ou au cas par cas. En tout cas, il renvoie la balle dans le camp des oppositions… qui n’en veulent pas. Une situation qui pourrait durer… Jusqu’à une éventuelle dissolution.