Résultats Législatives 2022 : Eric Ciotti rempile pour un quatrième mandat à Nice

SECOND TOUR Le très droitier député Les Républicains a largement battu, avec 56,33 % des suffrages, le candidat de la majorité présidentielle soutenu par Christian Estrosi. Et certains pensent déjà aux prochaines municipales

Fabien Binacchi
— 
Eric Ciotti, dimanche soir, à son QG du port de Nice
Eric Ciotti, dimanche soir, à son QG du port de Nice — Syspeo / Sipa
  • Le député LR Eric Ciotti repart pour un quatrième mandat dans les Alpes-Maritimes, avec 56,33 % des suffrages, et des ambitions sans doute renforcées pour les prochaines municipales à Nice.
  • « Le système Macron s’est effondré, y compris à Nice », a réagi le très droitier parlementaire de 56 ans, ex-candidat à l’investiture LR pour la présidentielle.

Une victoire pour Eric Ciotti. Un camouflet pour Christian Estrosi. Dans la 1re circonscription des Alpes-Maritimes, le député sortant (Les Républicains) a largement battu le candidat soutenu par le maire de Nice et la majorité présidentielle, Graig Monetti.

Il repart pour un quatrième mandat, avec 56,33 % des suffrages, et des ambitions sans doute renforcées pour les prochaines municipales dans la cinquième ville de France. « Le système Macron s’est effondré, y compris à Nice. Les opportunistes ont perdu », a réagi le très droitier parlementaire de 56 ans, ex-candidat à l’investiture LR pour la présidentielle. « Ce soir, c’est la défaite de Christian Estrosi et la défaite de Nicolas Sarkozy aussi », a-t-il aussi lancé.

Eric Ciotti, qui ne s’était pas vu opposer de candidat Reconquête! dans cette circonscription qui occupe le centre de la capitale azuréenne et dont les résultats étaient très attendus dimanche soir, n’a pas attendu le dépouillement de tous les bulletins. « Je suis heureux de vous annoncer ma réélection. Merci du fond du cœur aux Niçoises et aux Niçois pour leur formidable fidélité », a-t-il tweeté dès 20h35, avant de se présenter à son QG installé au port de Nice, où il a également félicité Christelle d’Intorni, élue dans la 5e circonscription du département, contre « le camp adverse a engagé des moyens colossaux ».


« La défaite de Christian Estrosi à Nice »

Des félicitations, Eric Ciotti en a également reçu. Y compris de manière détournée de la part de l’ex-RN Philippe Vardon, qui appelait il y a quelques jours à voter pour lui. Sur le plateau de BFM TV, le candidat Reconquête ! battu dès le premier tour dans la 3e circonscription des Alpes-Maritimes a commenté « la défaite de Christian Estrosi à Nice », « le rejet de sa politique municipale », et même adressé un sérieux appel du pied « à tous ceux qui sans doute partagent un tronc d’idée communes » en vue des prochaines municipales. « Parlons-nous, peut-être demain travaillons ensemble. Nous pouvons ravir la mairie de Nice au centre-gauche estrosiste », a-t-il lâché.

Et comme les murs avaient sûrement des oreilles, Christian Estrosi n’a pas tardé à réagir, depuis le perron de l’hôtel de ville. L’édile a salué la campagne de Graig Monetti qui a dû faire « face à tous les extrêmes qui s’étaient réunis dès le premier tour sur le député sortant et qui, ce soir, ont d’ailleurs reconfirmé vouloir travailler avec lui ».

« C’est un positionnement qu'[Eric Ciotti] n’a jamais nié », a affirmé le maire de Nice, passé de LR à la majorité municipale en mai 2021. Le député LR se serait, selon lui, « engagé définitivement pour transgresser cette ligne rouge dont Jacques Chirac avait fixé clairement les limites à ne jamais franchir » entre la droite et l’extrême droite. Les législatives à peine terminées, la campagne pour les municipales pourrait être déjà amorcée.

Découvrez les résultats du second tour des législatives 2022 par ville, département et circonscription sur 20minutes.fr.