Résultats législatives 2022 : Marine le Pen se réjouit d’une « assemblée un peu plus nationale »

SECOND TOUR Réélue dans un fauteuil dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais à l’issue du 2nd tour des élections législatives 2022, Marine le Pen s’est aussi félicitée que le Rassemblement national puisse constituer un « puissant groupe parlementaire » à l’Assemblée nationale

Mikaël Libert
— 
Marine le Pen à Hénin-Beaumont le soir du 2nd tour des législatives.
Marine le Pen à Hénin-Beaumont le soir du 2nd tour des législatives. — M.Libert / 20 Minutes
  • Marine le Pen a été largement réélue députée de la 11e circonscription du Pas-de-Calais.
  • Dans ce même département, le RN obtient 6 circonscriptions sur 12.
  • Au niveau national, avec 89 sièges, le RN constituera le plus important groupe parlementaire de son histoire.

Le RN revient en force à l’Assemblée. Ce n’est plus à l’atelier couture d’Hénin-Beaumont, mais dans son boulodrome, que le Rassemblement national organisait sa soirée électorale autour de sa championne, Marine le Pen. Passée à un cheveu d’une réélection au 1er tour, faute d’avoir atteint 25 % des inscrits, ce second tour n’aura été qu’une formalité pour la députée RN sortante, laquelle conserve donc son siège dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Mais la véritable satisfaction de la présidente du RN est de pouvoir constituer un « puissant groupe de parlementaires » à l’Assemblée nationale.

Sa réélection en tant que députée de la 11e circonscription du Pas-de-Calais, avec environ 65 % des voix, est presque l’anecdote de la soirée pour Marine le Pen. Même si elle fait presque 10 points de plus qu’au 1er tour, même si elle rassemble cette fois près de 25 % des inscrits, même si l’abstention reste très élevée. Dans ce département, les candidats RN s’en sont d’ailleurs bien sortis en remportant 6 des 12 circonscriptions, soit trois de plus qu’en 2017, et sans qu’aucun sortant ne perde son siège. A noter que dans la 6e, la RN Christine Engrand élimine la ministre Brigitte Bourguignon grâce à 56 voix d’avance.

« Faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire »

Si l’ancrage local du RN dans le Pas-de-Calais ne fait que se confirmer, Marine le Pen voit des raisons de se féliciter du score de son parti au niveau national. A l’heure où nous écrivons ces lignes, son parti est le 3e de France avec plus de 3,6 millions (17,3 %) d’électeurs. Certes, c’est tout de même environ dix millions de moins que lors du 2nd tour de l’élection présidentielle, sauf que cette fois, cela ne va pas servir à rien. « L’un de nos objectifs, faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire, est atteint », a insisté Marine le Pen lors de son discours à Hénin-Beaumont. Face aux « déconstructeurs d’en haut et d’en bas », sous-entendu Ensemble ! et la Nupes, la patronne du RN promet de proposer « une opposition ferme, responsable, constructive et respectueuse des institutions ».

Le score du RN en fait donc le 3e parti du pays, derrière Ensemble ! et la Nupes. Et ça change tout. Avec 89 sièges, le parti fondé par Jean-Marie le Pen pourra constituer un groupe à l’Assemblée nationale, le second de son histoire depuis 1986. « Le peuple a décidé d’envoyer un très puissant groupe parlementaire RN à l’assemblée nationale qui devient ainsi un peu plus nationale », s’est félicitée Marine le Pen. « Un tsunami » a déclaré dimanche soir Jordan Bardella, le président du parti. « Une certitude de voir vos idées sur l’immigration, la sécurité, le chômage, défendues au parlement », a ajouté Marine le Pen.

L’obtention d’un groupe au Parlement a aussi d’autres avantages, plus matériels. Outre les niches parlementaires pour y présenter des textes, outre des postes dans les commissions, c’est aussi une histoire de gros sous. Pour chaque député élu, l’Etat verse au parti 37.000 euros par an. A cela, il faut ajouter 1,60 euro par an et par vote obtenu, soit un total de plus de 45 millions sur toute la mandature. Une aubaine financière pour le RN, endetté à hauteur de 24 millions d’euros.

Découvrez les résultats du second tour des législatives 2022 par circonscription dans chaque ville et département.