Législatives 2022 : Il n’y aura finalement que sept triangulaires au second tour, après le retrait d’une candidate Nupes en Lot-et-Garonne

SECOND TOUR Après le retrait d’une candidate Nupes du Lot-et-Garonne sur une circonscription gagnable par le RN, il y aura sept triangulaires dimanche à l’occasion du second tour des élections législatives

E. P. et H. M.
— 
Un bureau de vote (iIllustration).
Un bureau de vote (iIllustration). — A. GELEBART / 20 MINUTES
  • Il y aura sept triangulaires dimanche pour le second tour des élections législatives, contre une seule en 2017.
  • Une huitième est évitée de justesse dans le Lot-et-Garonne après le retrait de la candidate Nupes Maryse Combres.
  • Et dans la Nièvre, EELV appelle à voter Ensemble ! plutôt que Nupes face au danger du RN.

C’est déjà sept fois plus qu’en 2017. Sept triangulaires devraient avoir lieu dimanche à l’occasion du second tour des élections législatives. Au lieu de huit prévisibles au soir du premier tour. La candidate Maryse Combres (Nupes) qualifiée dans la 1re circonscription du Lot-et-Garonne, en troisième position, a en effet annoncé ce mercredi dans un communiqué qu’elle retirait sa candidature. Elle avait recueilli 26,21 % des suffrages derrière le candidat RN Sébastien Delbosq (27,87 %), alors que Michel Lauzzana (Ensemble!) est arrivé en tête avec une courte avance (29,64 %).

« La configuration de ce premier tour en triangulaire, avec la présence dangereuse d’un candidat de l’extrême droite, ne permet pas de maintenir sereinement une candidature de la Nupes », explique Maryse Combres.

Front républicain des écologistes dans la Nièvre

Dans la circonscription voisine, la 2e du Lot-et-Garonne, où le RN est sorti en tête, La majorité présidentielle a failli rendre la pareille. Mais son candidat, Alexandre Freschi, a décidé de se maintenir, contre l’avis de ses instances parisiennes.

Trois autres triangulaires vont opposer les désormais fameux « trois blocs » – RN, Ensemble !, Nupes –, dans la 3e circonscription de Dordogne, la 2e du Tarn et la 2e de la Nièvre. Mais dans cette dernière, où le RN est en tête et la candidate Nupes Marie-Anne Guillemain en troisième position, les instances départementales d’EELV appellent à voter pour le candidat Ensemble!, Patrice Perrot, qui semble avoir davantage de réserves de voix.

Dans les 2e et 3e circonscriptions des Hauts-de-Seine, les triangulaires verront s’affronter LR, la Nupes et Ensemble !. Enfin, dans la deuxième circonscription, c’est un socialiste dissident​, Christophe Proença, qui se maintient malgré sa troisième place face à la députée LREM sortante et au candidat Nupes. Après le 1er tour, les trois sont dans un mouchoir de poche.