Résultats législatives 2022 à Nice : Deux duels LR-majorité présidentielle et une surprise signée Nupes

APRES LE PREMIER TOUR Dans les trois circonscriptions qui couvrent la ville de Nice, Eric Ciotti et Christelle d’Intorni seront au second tour sous les couleurs de LR. Ils seront opposés à des candidats de la majorité présidentielle. Un représentant de la Nupes s’est aussi qualifié

Fabien Binacchi
— 
L'adjoint de Christian Estrosi Graig Monetti est candidat contre Eric Ciotti
L'adjoint de Christian Estrosi Graig Monetti est candidat contre Eric Ciotti — C. Monetti - S. de Sakutin / AFP
  • A Nice, LR sera présent au second tour dans deux des trois circonscriptions qui couvrent la ville.
  • Déjà bien ébranlé par les démissions de certains de ses cadres, partis rejoindre la majorité présidentielle, l’historique bastion azuréen Les Républicains sortira des élections législatives encore un peu plus fragilisé.

Déjà bien ébranlé par les démissions de certains de ses cadres, partis rejoindre la majorité présidentielle, l’historique bastion azuréen Les Républicains sortira des élections législatives encore un peu plus fragilisé. C’est une certitude. Au soir du premier tour, le parti a déjà perdu au moins la 6e circonscription des Alpes-Maritimes, où la députée sortante Laurence Trastour-Isnard a été éliminée, battue par les candidats RN et Horizons (Ensemble). A Nice, LR sera présent au second tour dans deux des trois circonscriptions qui couvrent la ville.

Eric Ciotti et Christelle D’Intorni seront opposés à des candidats de la majorité présidentielle, présents sur les trois territoires. Et dans la troisième circonscription, où LR n’arrive que quatrième, c’est le représentant de la Nupes qui a réussi à se qualifier. Un fait unique dans tout le département.

Un duel Ciotti-Monetti dans la première circonscription

En plein centre de Nice, Eric Ciotti s’attendait peut-être à obtenir une avance un peu plus confortable. Le député sortant LR a tout de même gagné ce premier tour avec près de 31,7 % des voix (35 % en 2017) devant Graig Monetti, le candidat soutenu par Christian Estrosi et la majorité présidentielle (25,92 %). Dans un très court discours, l’ex-candidat à l’investiture LR pour la présidentielle a appelé « à la mobilisation pour faire gagner Nice ». Son adversaire, adjoint au maire de Nice, a, lui, dit : « assez aux campagnes sur la peur, la haine et la division ».

La surprise Nupes face à Pradal dans la troisième

Au nord de Nice et dans les communes de La Trinité, Saint-André-de-la-Roche et Falicon, qui forment la troisième circonscription des Alpes-Maritimes, c’est Philippe Pradal qui arrive en tête. L’adjoint au maire de Nice, qui avait été préféré au député LREM sortant Cédric Roussel pour porter les couleurs de la majorité présidentielle, a totalisé 26,04 % des suffrages. Il s’est placé devant le candidat de la Nupes, Enzo Giusti, seul candidat de la coalition de la gauche à s’être qualifié pour le second tour dans le département avec 21,95 %. Le candidat LR adoubé par Eric Ciotti, Laurent Castillo, n’arrive que quatrième (12,81 %), battu par Benoît Kandel (RN, 17,17 %) et juste devant Philippe Vardon (Reconquête !, 10,86%). Ce dernier s’était qualifié pour le second tour en 2017, face au sortant LREM. « Le RN devra assumer sa logique de division politiquement suicidaire qui a permis cette fois-ci à l’extrême gauche de se hisser au second tour alors que l’union nationale derrière la candidature de Philippe Vardon l’aurait clairement évité », a réagi son équipe.

Duel tendu en vue dans la cinquième entre Brenier et D’Intorni

Leur campagne, déjà très dure pour le premier tour, devrait encore se tendre cette semaine. Christelle d’Intorni, la protégée LR d’Eric Ciotti, qui a surtout bénéficié des votes du moyen et du haut pays, suit la députée sortante Marine Brenier, passée de LR aux couleurs de la majorité présidentielle, de près. La première obtient moins de 22,48 % des voix, derrière la seconde, très proche de Christian Estrosi, à plus de 26,14 %.

Découvrez les résultats du premier tour des législatives 2022 par circonscription dans chaque ville et département.