Résultats législatives 2022 : Polarisation Ensemble ! vs Nupes à Paris et en Ile-de-France

PREMIER TOUR Ensemble ! ne fera pas aussi bien qu’en 2017 aux législatives à Paris et en Ile-de-France, mais rien n’est encore joué et de nombreuses circonscriptions demeurent indécises

Guillaume Novello
Sarah Legrain, élue dès le premier tour dans la 16e circonscription de Paris, avec Julien Bayou, en ballottage très favorable dans la 5e circonscription.
Sarah Legrain, élue dès le premier tour dans la 16e circonscription de Paris, avec Julien Bayou, en ballottage très favorable dans la 5e circonscription. — Christophe Ena/AP/SIPA
  • Grâce à la Nupes, la gauche est de retour en Ile-de-France, particulièrement en Seine-Saint-Denis – où elle pourrait obtenir toutes les circonscriptions –, et à Paris, où trois députées de l’union ont été élues dès le premier tour.
  • Ensemble ! reste maître dans l’ouest parisien, les Hauts-de-Seine et les Yvelines, ne laissant que des miettes à l’ancien proprio LR.
  • Dans les autres départements franciliens, la situation demeure indécise et tout cela s’annonce très serré dimanche prochain.

C’est sans doute en Ile-de-France que se traduit le plus la poussée Nupes face à Ensemble !. L’union de la gauche affiche déjà 4 élus dès le premier tour, dont trois à Paris, mais Ensemble ! compte de solides bastions dans l’ouest francilien. Le second tour s’annonce donc aussi palpitant que décisif. En revanche, LR est en voie d’extinction tandis que le RN n’arrive décidément pas à percer dans la région capitale.

Paris

Dans la capitale, la gauche est de retour alors que LREM avait quasiment tout emporté en 2017. Trois candidates Nupes sont élues dès le premier tour : Danièle Obono dans la 17e (57,07 %), Sarah Legrain dans la 16e (56,51 %) et Sophia Chikirou dans la 6e (53,74 %). De son côté Julien Bayou, chef d’EELV, frôle de peu l’élection dès le premier tour dans la 5e puisqu’il rassemble 48,88 % des voix contre Elise Fajgeles avec 29,74 % pour Ensemble !. Dans la 15e circonscription, Danielle Simonnet est également très bien placée avec 47,31 % des voix face à la dissidente socialiste Lamia El Aaraje (17,87 %). Même cas de figure pour Sandrine Rousseau dans la 9e (42,90 %) et pour Aymeric Caron dans la 18e (45,05 %).

Côté Ensemble, c’est plus mitigé, même si Sylvain Maillard, Gilles Le Gendre et Olivia Grégoire, porte-parole du gouvernement, s’en sortent bien dans les circonscriptions 1, 2 et 12 avec respectivement 41,93 %, 35,66 % et 39,51 % des voix. Ce sera plus compliqué pour Clément Beaune, secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes, qui n’arrive que deuxième dans la 7e circonscription avec 35,81 % des voix contre 41,40 % pour Caroline Mécary (Nupes). Même topo pour Stanislas Guérini, ministre de la Fonction publique, devancé de 6 points par Léa Balage El Mariky dans la 3e circonscription et pour la sortante Laetitia Avia (27,94 %) qui a bien du retard sur Eva Sas de Nupes (41,70 %) dans la 8e circonscription.

Pour LR, ça sent le game over puisque dans la 14e circonscription, Francis Szpiner, maire (LR) du 16e arrondissement, est devancé (33,28 %) par Benjamin Haddad (39,27 %) pour Ensemble ! tandis que dans la 4e, la sortante Brigitte Kuster est mal embarquée avec 28,92 % des suffrages contre 41,03 % pour Astrid Panosyan-Bouvet (Ensemble !).

Essonne

Cédric Villani, député transfuge de LREM à Nupes, arrive en tête (38,30 %) dans la 5e circonscription, devant Paul Midy (30,53 %), ancien directeur de campagne de Benjamin Griveaux aux dernières municipales. Pour Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique, le scénario vire à l’aigre puisqu’elle arrive en seconde position dans la 6e circonscription avec 31,46 % des voix derrière Jérôme Guedj, qui lui, obtient 38,31 % des voix pour Nupes. Enfin, dans la 8e circonscription, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) vire en tête avec 33,34 % des voix. Mais cela sera-t-il suffisant face à Emilie Chazette-Guillet, la candidate Nupes qui a recueilli 30,50 % des suffrages ?

Hauts-de-Seine

Dans ce département traditionnellement à droite, Ensemble ! fait la course en tête dans dix circonscriptions sur treize ne laissant que des miettes à Nupes et à l’ancien maître des lieux LR. Gabriel Attal, actuel ministre du Budget, rate de peu l’élection dès le premier tour avec 48,06 % des voix dans la 10e circonscription. Nupes est en bonne position dans la 1re circonscription où Elsa Faucillon rassemble 54,26 % des voix mais pas 25 % des inscrits et dans la 11e où Aurélien Saintoul obtient 44,98 % des suffrages. Enfin à noter une triangulaire dans la 2e circonscription avec trois candidates Nupes, Ensemble ! et LR.

Seine-Saint-Denis

La gauche est en bonne position pour tout rafler au second tour. Raquel Garrido (Nupes) devance le député sortant de la 5e circonscription, Jean-Christophe Lagarde, le président de l’UDI, avec 37,90 % contre 33,41 % des voix. Eric Coquerel qui rassemble 53,81 % des voix ne parvient pas à être élu dès le premier tour en raison d’une forte abstention. Même cas de figure pour Stéphane Peu, Bastien Lachaud et Aurélie Trouvé (Nupes) avec respectivement 62,85 % des voix dans la 2e, 56,61 % dans la 6e et 53,53 % dans la 9e. En revanche, Alexis Corbière y parvient dans la 7e circonscription avec 62,94 % des voix. Dans la 11e circonscription, Clémentine Autain (Nupes) est en ballottage très favorable avec 46,15 % des voix.

Val-d’Oise

Le département du nord-ouest francilien sera très disputé dans une semaine entre Ensemble ! et Nupes avec des duels dans toutes les circonscriptions hormis dans la 9e où Arnaud Le Gall fera face, pour l’union de la gauche, à Jean-Baptiste Marly (RN). Enfin, dans la 10e circonscription, Aurélien Taché n’est pas sanctionné pour son passage de LREM à Nupes puisqu’il vire en tête au premier tour (32,86 %) avec face à Victorien Lachasse (Ensemble !) qui totalise 23,46 % des voix.

Val-de-Marne

Après la disparition du ministère du Logement, c’est la ministre du Logement qui disparaît de la scène politique puisque Emmanuelle Wargon a été éliminée dès le premier tour dans la 8e circonscription du Val-de-Marne ne parvenant qu’à la troisième place (18,93 %). C’est Michel Herbillon (LR) qui pointe en tête avec 37,48 % des voix, suivi par Erik Pagès, le candidat Nupes (28,16 %). Dans la 3e circonscription Laurent Saint-Martin, chef de file LREM aux dernières régionales est devancé de 6 points par le jeune Louis Boyard pour Nupes (31,57 % contre 25,52 %). Dans la 7e circonscription, c’est assez mal engagé pour Roxana Maracineanu (Ensemble !), ex-ministre des Sports, face à Rachel Keke (Nupes) qui la devance de plus de dix points avec 37,22 % contre 23,77 %, même si le report de voix peut lui être favorable.

Yvelines

Dans le 78, Ensemble ! est dans son jardin. Le parti présidentiel est en tête dans 10 circonscriptions sur 12 et il n’y aura que des duels face à Nupes sauf dans la 9e circonscription où Ensemble ! affrontera un candidat RN. Dans la 10e circonscription, Aurore Bergé, présidente déléguée de LREM, est en ballottage favorable. Elle totalise 33,43 % des voix contre 22,04 % pour Cédric Briolais pour la Nupes. Même situation pour Yaël Braun-Pivet, ministre des Outre-Mer, qui vire en tête avec 36,59 % des voix dans la 5e circonscription.

Seine-et-Marne

La gauche est de retour en Seine-et-Marne. Grâce à l’union, elle sera présente au second tour dans 9 circonscriptions sur 11 quand elle n’en avait gagné qu’une en 2017, la 11e, celle d’Olivier Faure. Le patron du PS est d’ailleurs en ballottage très favorable puisqu’il a réuni 46,75 % des voix et a relégué son opposante Ensemble Charlyne Péculier, à plus de 20 points (22,16 %). Ce sera par ailleurs très serré entre Ensemble ! et Nupes dans les 1re, 2e, 8e, 9e et 10e circonscriptions où les scores sont similaires. De son côté, le RN se qualifie au second tour dans 4 circonscriptions sans qu’il soit toutefois en mesure de l’emporter au second tour, notamment dans la 5e où il est devancé par Franck Riester, actuel ministre délégué au Commerce extérieur (29,27 %). Enfin, LR peut espérer sauver la 4e circonscription, l’ancienne de Christian Jacob, mais ce sera plus difficile dans la 3e, où Nupes fait la course en tête (25,27 % contre 23,89 pour LR).

Découvrez les résultats des législatives 2022 par circonscription dans chaque ville et département.