Résultats Législatives 2022 : En Gironde, la majorité présidentielle en danger dans plusieurs circonscriptions

ELECTIONS Le Rassemblement national poursuit sa montée en secteur rural, tandis que le candidat EELV Nicolas Thierry réalise un gros score à Bordeaux

Mickaël Bosredon
— 
Catherine Fabre (à gauche), avec Thomas Cazenave, et la ministre de la Culture Rima Abdul Malak
Catherine Fabre (à gauche), avec Thomas Cazenave, et la ministre de la Culture Rima Abdul Malak — UGO AMEZ/SIPA
  • Après le raz-de-marée de 2017 où elle avait emporté dix circonscriptions sur douze, la majorité présidentielle va très vraisemblablement perdre quelques territoires à l’issue de ces législatives.
  • Le RN monte encore en puissance en plusieurs endroits, notamment en secteur rural comme dans le Blayais et le Médoc.
  • Le candidat EELV dans Bordeaux centre Nicolas Thierry conforte pour sa part son bon score des régionales, et arrive en tête du premier tour avec 45,12 % devant la sortante Catherine Fabre.

Après avoir raflé dix des douze circonscriptions de la Gironde en 2017, ces élections législatives se présentaient comme à haut risque pour la majorité présidentielle. Certes, onze de ses candidats sont qualifiés pour le second tour, mais ils ne sont pas en position de l'emporter partout, loin s'en faut... Et il est fort probable que les cartes soient rebattues dimanche prochain.

On pressentait une forte poussée du Rassemblement national dans la 11e circonscription (Blayais), effectivement la candidate Edwige Diaz arrive en tête avec 39,42 %, devançant nettement la députée sortante Véronique Hammerer (23,7 %). Cette dernière en appelle à une « mobilisation républicaine » pour faire barrage au RN au second tour.

Le RN également en tête dans le Médoc

Dans la 5e circonscription (Médoc), le RN arrive aussi en tête, avec Grégoire de Fournas (28,55 %). La candidate Ensemble ! Karine Nouette Gaulain (25,47 %) est, elle, éjectée dès le premier tour, certes d’extrême justesse puisqu’elle est devancée d’un rien par le candidat Nupes Olivier Maneiro (25,92 %). Le député sortant Benoit Simian, ex-LREM qui avait maintenu une candidature sans étiquette, est lui éliminé, et ne réalise que 3,68 %.

Deux autres candidats RN se qualifient pour le second tour, mais en arrivant deuxième : Sandrine Chadourne (28,03 %) devancée dans la 10e par le sortant Florent Boudié (Ensemble !) crédité de 32,7 %, et Laurent Lamara (19,73 %) dans la 8e circonscription (bassin d’Arcachon), même s’il a été largement devancé par la sortante (Ensemble !) Sophie Panonacle (35,02 %).

Nicolas Thierry (EELV) largement en tête à Bordeaux

Dans la 2e circonscription (Bordeaux centre), le candidat EELV pour la Nupes, Nicolas Thierry, réalise un très gros score, 45,12 %. Il devance largement la députée sortante Catherine Fabre (Ensemble !), qui enregistre 32,83 %. « C’est une confortable avance ce qui nous fait espérer une victoire de l’écologie sur Bordeaux », a commenté sur le plateau de TV7 le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic, même si la question des réserves de voix se pose. Sur la douzième circonscription, c’est une autre candidate de la Nupes, Mathilde Feld, qui arrive en tête, avec 26,94 % devant le candidat Ensemble ! Pascal Lavergne (24,58 %).

Thomas Cazenave, qui s’était présenté aux municipales à Bordeaux, et qui prenait là le relais de Dominique David dans l’autre circonscription de Bordeaux, la 1re, est arrivé en tête assez confortablement avec 38,23 % devant Catherine Cestari (Nupes-EELV) qui réalise 27,31 %.

Plusieurs sortants devant, mais au coude-à-coude

Dans la 7e, Bérangère Couillard est aussi en tête (36,27 %) devant Jean-Renaud Ferran (LFI-Nupes) qui réalise 34,51 %. Dans la 6e, le sortant Eric Poulliat (Ensemble !) devance de peu (34,83 %) Vanessa Fergeau-Renaux (Nupes), créditée de 33,93 %. Dans la 9e, Sophie Mette (Modem) est en tête (28,75 %) mais fait moins bien qu’en 2017. Elle est en tout cas qualifiée pour le second tour, devant Sacha André (Nupes-LFI) qui a fait 24,23 %.

Dans les deux circonscriptions qui n’appartenaient pas à la majorité présidentielle, le sortant Loïc Prud’Homme (LFI-Nupes) est arrivé largement en tête dans la 3e avec 44,89 %, devant le Modem Fabien Robert (29,46 %), et dans la 4e le sortant Alain David (Nupes) a obtenu 40,55 %, devant la jeune candidate Ensemble ! Mélissa Karaca (24 %).