Législatives 2022 à Villeurbanne : « Lui qui dit combattre la pauvreté et précarité...» , les forains du marché Grand-Clément en colère après avoir été snobés par Jean-Luc Mélenchon

REVENDICATIONS Les forains du marché Grand-Clément, menacé de disparition, espéraient rencontrer Jean-Luc Mélenchon, à l’issue de son meeting à Villeurbanne. Ils ont été oubliés

C.G.
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting, samedi à Villeurbanne.
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting, samedi à Villeurbanne. — Olivier Chassignole/AFP

Ils espéraient s’entretenir avec Jean-Luc Mélenchon, à l’occasion de sa venue samedi à Villeurbanne, où son gendre se présente comme candidat aux élections législatives. Les membres du collectif du marché Grand-Clément ont toutefois été snobés par l’intéressé, à leur grand désarroi. « Lui qui dit combattre la pauvreté et la précarité a certainement été tétanisé devant les commerçants présents privés de leurs emplois », dénoncent-ils dans un communiqué.

Le marché étant menacé de disparition, les forains avaient décidé d’interpeller Jean-Luc Mélenchon à ce sujet. « Nous nous sommes présentés aux organisateurs, qui nous ont autorisés à déployer nos banderoles exclusivement hors du champ des caméras, nous assurant que notre note d’information lui serait remise, et que notre demande d’échanger quelques mots en fin de meeting lui serait transmise », expliquent-ils. Mais leur demande est restée lettre morte, ce qui les a profondément agacés.

« Mépris » et « absence totale de considération »

« Monsieur Mélenchon a préféré repartir bras dessus bras dessous avec Cédric Van Styvandael [le maire de Villeurbanne], qui sacrifie des centaines d’emplois », poursuivent-ils dénonçant une « absence totale de considération » et « mépris » du leader de la France insoumise.

« En réponse à cet affront, son gendre sera accueilli sur le marché Grand-Clément avec le même mépris que celui manifesté à notre égard », menacent les forains plus remontés que jamais, invitant « tous les clients à s’y associer ».