Législatives 2022 en Gironde : Benoît Simian, jugé en mars pour harcèlement contre son ex, candidat dans le Médoc

CAMPAGNE Député sortant, ex-LREM, il se présente dans la 5e circonscription de Gironde, face à une candidate investie par la majorité présidentielle

E.P.
— 
Le député LREM de la cinquième circonscription de la Gironde, Benoit Simian.
Le député LREM de la cinquième circonscription de la Gironde, Benoit Simian. — Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le député sortant Benoît Simian (Libertés et Territoires) a attendu ce vendredi, date limite de dépôt des candidatures pour les législatives, pour annoncer officiellement sa participation aux élections « après des semaines d’échanges avec les forces vives de notre Médoc », écrit-il dans un communiqué.

Jugé le 24 mars dernier pour des faits de harcèlement contre son ex-femme, une peine de dix-huit mois d’emprisonnement assortie d’un sursis probatoire de trois ans, a été requise contre le député. La vice-procureure de la République Rachel Bray a également demandé trois ans d’inéligibilité. Le délibéré sera rendu le 23 juin, soit quelques jours après le deuxième tour des législatives.



Député sortant de cette 5e circonscription de la Gironde (Médoc) il avait été élu en 2017 sous l’étiquette de la majorité présidentielle. En octobre 2020, il avait quitté LREM et c’est aujourd’hui notamment face à la candidate, Karine Nouette-Gaulain, investie par son ancien parti qu’il va se présenter devant les Médocains.