Législatives 2022 à Marseille : Jean-Luc Mélenchon intronise Manuel Bompard sur sa circonscription

CANDIDATURE Le chef de file de la France insoumise a annoncé la candidature de son directeur de campagne, l'eurodéputé Manuel Bompard

Mathilde Ceilles
— 
Jean-Luc Mélenchon a intronisé ce jeudi soir son directeur de campagne Manuel Bompard sur sa circonscription à Marseille pour les législatives
Jean-Luc Mélenchon a intronisé ce jeudi soir son directeur de campagne Manuel Bompard sur sa circonscription à Marseille pour les législatives — Pascal Guyot / AFP

A Marseille,

Tout avait des airs de pot de départ, bien avant que Manuel Bompard ne descende du siège marseillais de La France Insoumise aux côtés de Jean-Luc Mélenchon. De la musique un peu nostalgique, des fanions tricolores, et même la nappe en papier sur une table de fortune avec les chips. C’est dans cette ambiance particulière, après avoir laissé planer le doute sur le sujet, que l’ancien candidat à l’élection présidentielle a confirmé à la centaine de personnes présentes pour cet « apéro de campagne » ce qui n’était jusqu’ici qu’une rumeur. Parachuté il y a cinq ans dans cette quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône, le député ne rempilera pas.

Après un long discours d’une heure, aux airs de feuille de route d’un futur Premier ministre qui détaille ses propositions en matière de santé, de politique générale ou encore de politique sociale, Jean-Luc Mélenchon s’interrompt. Après un court silence, le voilà qui lance, au débotté, comme s’il voulait se débarrasser du sujet : « Alors Monsieur Mélenchon, pourquoi vous n’êtes pas candidat aux élections législatives et c’est Bompard qui va être candidat ? »



« On va gagner et je serai Premier ministre »

Le retrait de Jean-Luc Mélenchon, parachuté en 2017 à Marseille sur cette terre très favorable à la gauche, où LFI a obtenu plus de 55 % des voix lors du premier tour de la dernière présidentielle, se fait donc au profit d’un autre cadre du parti, Manuel Bompard, son directeur de campagne. « Chez les insoumis, c’est une des figures parmi les plus éminentes de la nouvelle génération, estime le leader de LFI. Je vous le confie, il faut l’élire. » Avant de conclure : « On va gagner et je serai Premier ministre »

De son côté, Manuel Bompard se défend d’être à son tour un parachuté. « Je suis installé ici depuis quelques mois, et sur la circonscription si vous voulez tout savoir », lance-t-il à la surprise générale, tout en admettant que ces derniers temps, en raison de la campagne, avoir passé « l’essentiel de [son] temps à Paris. » Et d’affirmer : « Ce n’est pas une histoire de terre politique que l’on se transmet. Il y a des militantes et des militants d’ici qui m’ont dit : « Ce serait bien que tu viennes ». Celui qui était jusqu’ici député européen explique même vouloir « construire [sa] vie politique à Marseille »… et ce dès ce vendredi, en rencontrant les responsables politiques locaux.