Législatives 2022 : Le chef des négociateurs socialistes se dit « à quelques pas d’un accord historique » avec LFI

ALLIANCES Pierre Jouvet estime que « les gauches ne sont pas si irréconciliables »

20 Minutes avec AFP
— 
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting au Zénith de Nantes, le 16 janvier 2022
Jean-Luc Mélenchon lors de son meeting au Zénith de Nantes, le 16 janvier 2022 — S. Salom Gomis/ AFP

Le chef des négociateurs socialistes Pierre Jouvet s’est dit mardi « à quelques pas d’un accord historique » avec La France insoumise pour les élections législatives, estimant que « les gauches ne sont pas si irréconciliables ».

« Nous sommes à quelques pas d’un accord historique, il reste certains réglages », a indiqué Pierre Jouvet sur Europe 1. « J’espère qu’on va y parvenir, car on a tous le sentiment de construire quelque chose d’historique », a-t-il insisté.


Les négociations reprennent mardi matin au siège de La France insoumise, placée en position de force grâce aux 22 % de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle. Un accord entre insoumis et écologistes a été conclu dimanche soir. Les discussions actuelles concernent « le contenu programmatique, les enjeux stratégiques, la répartition des circonscriptions », a précisé Pierre Jouvet. Il s’est réjoui : « On est en train de s’apercevoir que les gauches ne sont pas si irréconciliables que cela ».

Certains toujours opposés à un accord

Alors qu’un courant minoritaire du PS et plusieurs figures historiques comme François Hollande​ et Jean-Christophe Cambadélis s’opposent à un accord, le porte-parole du PS a assuré que dans le texte final, « les socialistes seront respectés », notamment sur la laïcité et l’Europe. « Je ne sortirai pas de ces discussions en étant insoumis », a-t-il relativisé.

« Bien sûr que nous soumettrons l’accord au débat », mardi soir lors du bureau national du PS, a promis Pierre Jouvet, en réponse aux demandes de délibération interne. Mais, a-t-il regretté, « certains veulent continuer de faire croire qu’il ne s’est rien passé au PS ». « Vous n’avez pas vu ce qui s’est passé ? Quand on fait 600.000 voix, vous pensez que ça n’est pas ça la disparition ? », s’est-il exclamé. « Ce n’est pas moi qui ai mis le PS dans cet état », a taclé Jouvet.