Législatives 2022 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, Jean Lassalle ne se représentera pas

ELECTIONS Le député (Libertés et Territoires), élu à l'Assemblée nationale depuis 20 ans, a justifié sa décision par la « situation nationale », et annoncé devoir subir une opération à cœur ouvert

20 Minutes avec AFP
— 
Jean Lassalle
Jean Lassalle — Mickaël Bosredon/20Minutes

L’ex-candidat à la présidentielle Jean Lassalle, ne se représentera finalement pas aux législatives de juin prochain, dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, a-t-il annoncé lors d'une conférence de presse ce lundi. 

Le député (Libertés et Territoires), élu à l'Assemblée nationale depuis 20 ans, a justifié sa décision par la « situation nationale », fustigeant une élection présidentielle « jouée d'avance ». Il a aussi annoncé devoir subir prochainement une opération à cœur ouvert.

Jean Lassalle a par ailleurs évoqué l'enquête pénale ouverte par le parquet de Pau à la suite de la mise en scène publique de son abstention au second tour de l'élection présidentielle, dans un bureau de vote de sa commune de Lourdios-Ichère. Il avait déjà demandé il y a quelques jours « pardon » aux habitants de sa commune.

Son frère pourrait briguer le siège

Dans une lettre à Laurent Fabius, président du Conseil Constitutionnel, publiée jeudi sur les réseaux sociaux, le député des Pyrénées-Atlantiques s'est même dit prêt à « répondre de [son] acte et à en payer les éventuelles conséquences prévues par la loi : peine de prison, retrait de mes droits civiques, amendes… », pour peu que le Conseil lève ses sanctions contre le village béarnais dont il a été maire pendant quatre décennies.

« Je me battrai corps et âme pour défendre mon honneur », a indiqué ce lundi le député, qui aura 67 ans mardi, en évoquant ces poursuites. Pour les législatives de juin, c’est son frère Julien Lassalle qui pourrait être candidat à sa place.