Législatives 2022 : Christian Jacob, président des Républicains, ne sera pas candidat à sa réélection

CLAP DE FIN Elu depuis 1995 dans sa circonscription, le président LR va passer la main

X.R. avec AFP
— 
Christian Jacob, président des Républicains (LR).
Christian Jacob, président des Républicains (LR). — Gabrielle CEZARD/SIPA

Une page qui se tourne. Elu depuis 1995 dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne, avec une interruption entre 2002 et 2007, lorsqu’il était devenu ministre, Christian Jacob ne sera pas candidat à sa réélection. Il s’agit d’une décision « prise depuis deux ou trois ans », indique le président des Républicains, qui figurera malgré tout comme suppléant sur la liste d’Isabelle Périgault, la maire de la commune rurale du Plessis-Feu-Aussoux.

Ce chiraquien a présidé pendant près de neuf ans le groupe UMP puis LR à l’Assemblée nationale, de 2010 à 2019, date à laquelle il avait pris la tête des Républicains. S’il a été élu pour cinq ans président du parti, il est probable que l’ancien maire de Provins quitte ce poste après les législatives également. Il compte cependant mener lui-même la bataille des législatives « avec le soutien de toute l’équipe dirigeante », avait-il affirmé mardi en conférence de presse, en citant Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand.

« On va créer la surprise à ces législatives », assure-t-il, en se disant « frappé par la différence entre ce qui s’est passé au niveau national et la mobilisation sur le terrain ». Ces élections s’annoncent cruciales pour LR après la débâcle (4,8 %) de leur candidate Valérie Pécresse à la présidentielle, pour dissuader les sortants tentés par la macronie de quitter le navire, alors que les députés LR constituent aujourd’hui le premier groupe d’opposition à l’Assemblée.