Présidentielle 2022 : Comment les résultats qui tombent à 20h peuvent-ils être (presque) exacts ?

FAKE OFF Certains internautes s’inquiètent de la fiabilité du gagnant annoncé à 20 h alors que tous les bulletins n’ont pas été dépouillés

Maïwenn Furic
— 
Les estimations des instituts statistiques sont établis à partir des bureaux qui ferment leurs portes plus tôt.
Les estimations des instituts statistiques sont établis à partir des bureaux qui ferment leurs portes plus tôt. — SICCOLI PATRICK/SIPA
  • Dimanche 24 avril, Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentielle, obtenant ainsi un second mandat.
  • Certains internautes s’étonnent que l’annonce du résultat se face à 20 h, alors que certaines urnes n’ont toujours pas été ouvertes. D’autres prétendent même que les bulletins non dépouillés à cette heure ne seront pas comptabilisés.
  • 20 Minutes a questionné l’Ifop pour en savoir plus sur le fonctionnement des résultats.

L’issu du second tour de l’élection présidentielle et l’annonce des résultats sont souvent source d’imbroglio chez les électeurs. Si les chiffres définitifs ne sont certifiés que le mercredi suivant par le Conseil constitutionnel, les internautes se questionnent sur la fiabilité de ceux annoncés dès 20 heures le soir du scrutin. Comment le nom du gagnant peut-il être annoncé à l’heure à laquelle les derniers bureaux de vote ferment à peine ? « Sachez que votre vote ne compte pas, les résultats sont basés uniquement sur les estimations des journalistes », alerte ainsi une internaute sur Facebook.

Les internautes s'étonnent de l'annonce des résultats à 20h00, heure de fermeture des derniers bureaux de vote.
Les internautes s'étonnent de l'annonce des résultats à 20h00, heure de fermeture des derniers bureaux de vote. - Capture d'écran Facebook

« Les chiffres sont sûrement bidon et que tout était prévu d’avance, en sachant que les bureaux de votes ferment à 20 h, les résultats, même approximatifs, ne peuvent pas conclure le scrutin à la même heure », avance un post Twitter. Comment tout cela fonctionne vraiment ? 20 Minutes a questionné l’Institut Ifop chargé des sondages de la présidentielle.

FAKE OFF

Comment peut-on annoncer des chiffres à 20 h alors que tous les bulletins ne sont pas dépouillés ?

Cela ne veut pas dire, contrairement à ce que certains internautes avancent, que les votes dépouillés après 20 heures ne sont pas pris en compte dans l’élection. Ni qu’il n’y a que les estimations des journalistes qui comptent. « A 20 heures ce sont uniquement les estimations des instituts de sondages qui sont publiées », explique François Kraus, le directeur du pôle politique de l’Ifop. « Ce ne sont pas des sondages déclaratifs comme avant chaque élection, mais une extrapolation des bulletins qui sont déjà dépouillés. » Car les estimations, ce ne sont pas celles des journalistes. Par exemple, 20 Minutes, comme TF1, LCI, Paris Match et Sud Radio, font appel à l'Institut français d'opinion publique (Ifop) pour établir ces statistiques.

Comment les instituts de sondage établissent ces estimations ?

« Des enquêteurs sont présents dans 500 bureaux de vote le jour du scrutin », précise le spécialiste. Dès que les premiers bureaux de vote ferment, à 18 h, puis 19 heures, ces enquêteurs entrent les résultats dans un algorithme. « Ils commencent par le faire quand une centaine de bulletins sont dépouillés, puis ils affinent lorsqu’il y en a 200 et ainsi de suite. » Dans les estimations que reçoivent les médias, sont ajoutés les résultats de l'outre-mer. Puisqu’ils votent la veille, ils sont déjà définitifs et communiqués par le ministère de l’Intérieur.

Comment ces premières estimations peuvent-elles être représentatives de la totalité de la France ?

Les bureaux de votes dans lesquels les enquêteurs sont présents ne sont pas choisis au hasard. « Nous prenons en compte le résultat du scrutin précédent dans le bureau de vote. Pour cette élection, nous avons tenu compte de la présidentielle de 2017 et des européennes de 2019 », souligne François Kraus. Cela signifie que chaque bureau dans lequel se trouve un enquêteur a sensiblement obtenu les mêmes résultats que la France entière aux précédentes élections. « Il y a également une représentativité géographique. Nous sommes présents dans les différentes régions, tant en milieu rural qu’en milieu urbain. »

Si d’autres urnes doivent encore être ouvertes, le résultat ne peut-il pas changer ?

« Grâce justement au fait que les estimations soient représentatives du vote de la France, le résultat final ne doit pas changer », commente François Kraus. Bien sûr, il y a une marge d’erreur, et c’est pourquoi le pourcentage attribué à chaque candidat évolue au fil de la soirée, et jusqu’à la publication officielle. « La fiabilité s’affine au fil de la soirée, et plus le nombre de bulletins dépouillés est important », conclu le spécialiste. Les premiers chiffres reçus par 20 Minutes à 19h30 donnaient Emmanuel Macron gagnant avec 57,2 % des voix contre 42,8 % pour Marine Le Pen. Finalement, le président l’a emporté avec 58,5 %.