Dijon : Des étudiants occupent le campus de Science Po pour protester « contre le fascisme »

ELECTION PRESIDENTIELLE Le mouvement de protestation a fait l'objet d'un vote

20 Minutes avec agence
— 
L'occupation des locaux de Sciences Po Dijon (Côte-d'Or) ce mercredi soir entend « Dénoncer l’arrivée de l’extrême droite au second tour ». Photo d'illustration.
L'occupation des locaux de Sciences Po Dijon (Côte-d'Or) ce mercredi soir entend « Dénoncer l’arrivée de l’extrême droite au second tour ». Photo d'illustration. — Pixabay / johnyksslr

Des étudiants de Sciences Po Dijon (Côte-d’Or) ont commencé à occuper les locaux de leur école ce mercredi soir. Les 32 élèves avaient l’intention de rester à l’intérieur de l’amphithéâtre et dans l’ensemble du deuxième étage du bâtiment toute la soirée mais aussi pendant la nuit, rapporte Le Bien Public. Ils entendaient ainsi « Dénoncer l’arrivée de l’extrême droite au second tour » de l’élection présidentielle, ont expliqué les protestataires.

Travail et débats

Cette mobilisation sur le campus a été votée lors d’une assemblée générale. Outre l’occupation des lieux, le mouvement de contestation devrait prendre la forme d’animations comme des jeux ou un karaoké. Des espaces seront aménagés pour la tenue de débats ou pour permettre aux étudiants de travailler.

Une banderole « Sciences Po occupé contre le fascisme » a été apposée sur la façade extérieure de l’école. Les élèves ont exprimé leur volonté « de maintenir à l’ordre du jour les questions sociales et écologiques qui vont être éclipsées alors même qu’elles sont fondamentales ».