Présidentielle 2022 : Le Medef des Hauts-de-France appelle à faire barrage… à l’abstention

PATRONAT Le mouvement des patrons des Hauts-de-France appelle les électeurs à se mobiliser pour le second tour et se positionne pragmatiquement d’un point de vue purement économique

Mikaël Libert
— 
Un bureau de vote à Lille lors du 1er tour de la présidentielle 2022.
Un bureau de vote à Lille lors du 1er tour de la présidentielle 2022. — M.Libert / 20 Minutes
  • Avant le second round de la présidentielle qui opposera Emmanuel Macron à Marine Le Pen, le Medef Hauts-de-France appelle les électeurs à se mobiliser.
  • L’organisation patronale, qui s’affirme apolitique, insiste sur la nécessité de se rendre aux urnes.
  • Sans donner de consigne de vote, le Medef régional estime néanmoins le programme économique de LREM « plus favorable à la croissance ».

Les affaires sont les affaires. Trois jours après le premier tour de l’élection présidentielle qui a accouché d’un duel Macron vs Le Pen pour le second tour, le Medef des Hauts-de-France a donné sa consigne de vote. Ou plutôt à donner la consigne d’aller voter sans prendre parti pour l’un ou l’autre des candidats. Si les patrons de la région disent un grand « non », c’est uniquement à l’abstention.

Le Medef, c’est pour les entreprises l’équivalent des syndicats pour les salariés. Celui des Hauts-de-France fédère 10 Medef locaux, ce qui représente des milliers d’entreprises et des dizaines de milliers d’employés. Autrement dit, c’est un mouvement qui a du poids et que la classe politique écoute forcément. Et justement, en cet entre-deux tours de l’élection présidentielle, l’organisation patronale avait un message à faire passer. Pas aux candidats, non, mais aux électeurs, un peu à l’image des consignes de vote lancées par les candidats malheureux au soir du premier tour.

Economiquement parlant, le Medef vote Macron

« Sans aucune hésitation, le Medef Hauts-de-France dit non à l’abstention », écrit le mouvement dans un communiqué. « Notre devoir de chefs d’entreprises engagés est de rappeler Hauts et Fort que la démocratie est un bien précieux qu’il faut défendre sans tergiverser », a ajouté Patrice Pennel, le président du Medef régional. Une absence assumée de prise de position pour l’un ou l’autre des finalistes, l’organisation se revendiquant « pro entreprises ».

Apolitique, vraiment ? Pas tant que cela finalement, même si le Medef Hauts-de-France n’appelle pas clairement à voter pour LREM ou pour le RN. En revanche, le syndicat des patrons estime que « le programme économique d’Emmanuel Macron est le plus favorable à la croissance et l’emploi », tandis qu’une alerte est émise « sur les conséquences de celui de Marine Le Pen ».