Résultats Présidentielle 2022 : A Lyon, Macron devance d'une très courte tête Mélenchon, Jadot largué

ANALYSE Si le président sortant conforte sa position à Lyon, à l'issue du premier tour de la présidentielle, la France insoumise réalise une poussée fulgurante

Caroline Girardon
A Lyon, les électeurs ont placé Emmanuel Macron en tête du premier tour, mais d'une courte tête face à Jean-Luc Mélenchon.
A Lyon, les électeurs ont placé Emmanuel Macron en tête du premier tour, mais d'une courte tête face à Jean-Luc Mélenchon. — Jeff Pachoud / AFP
  • Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon sont quasiment arrivés au coude à coude, dimanche soir à Lyon, lors du premier tour de la présidentielle.
  • Avec 31,8 % des suffrages, le président sortant est talonné par la France insoumise (31,1 %).
  • Qualifiée pour le second tour, Marine Le Pen réalise pourtant un bide à Lyon tandis que les écologistes ne parviennent pas à transformer l’essai des municipales.

Dimanche soir, les militants écologistes de Lyon avaient la tête des mauvais jours en découvrant le résultat de leur candidat Yannick Jadot. Deux ans après avoir conquis la deuxième ville de France, les Verts n’ont pas transformé l’essai pour la présidentielle même si entre Rhône et Saône, le score de Jadot (7,67 %) est supérieur à celui qui a été enregistré au niveau national (4,49 %).

On le sait, les enjeux des municipales et d’une présidentielle ne sont pas les mêmes. Mais les écologistes ont manqué leur pari à Lyon. Les électeurs qui se sont davantage mobilisés qu’en 2017 (18,07 % d’abstention contre 19,64 % il y a cinq ans) ont placé Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon au coude à coude avec une très légère avance pour le premier.

Découvrez les résultats de l’élection présidentielle 2022 par ville, département et région sur 20 Minutes.

Macron conforte sa position, la jeunesse séduite par Mélenchon

Mis en orbite sur ses terres par Gérard Collomb, le président sortant conforte sa position cinq ans après, en totalisant 31,8 % des suffrages, soit 1,5 point de plus qu’en 2017. Mais son socle électoral a quelque peu changé de physionomie. Cette fois, Emmanuel Macron a surtout obtenu les faveurs du centre droit et des seniors. La jeunesse lyonnaise et les partisans de gauche, qui l’avaient porté en 2017, se sont majoritairement reportés sur la France Insoumise.

Avec 31,1 % des voix exprimées en sa faveur, Jean-Luc Mélenchon talonne de très près le président sortant. Il améliore son score de presque 9 points en cinq ans, siphonne une partie des voix écologistes et confirme la poussée de la gauche radicale dans une ville, autrefois qualifiée de centriste. Une situation inédite puisque Lyon n’avait jamais été scindée à ce point.

L’extrême droite à la peine, la droite en chute libre

Les résultats enregistrés dimanche soir confirment également que l’extrême droite n’a jamais vraiment trop performé à Lyon, à quelques rares exceptions. Marine Le Pen est reléguée en troisième position loin derrière le duo de tête. Avec 8,97 % des voix, elle maintient son score de 2017 (8,86 %) tandis qu’Eric Zemmour totalise 7,65 % des suffrages.

L’autre surprise locale du scrutin résulte dans l’effondrement des Républicains. Plombée à l’échelle nationale, la droite n’a pas été en mesure de sauver l’honneur entre Rhône et Saône. Si François Fillon était arrivé deuxième en 2017 à Lyon avec un score de 23,41 %, Valérie Pécresse totalisait dimanche soir un résultat quatre fois moins important : 5,57 %, ce qui la place en sixième position. Du jamais vu là encore dans les isoloirs lyonnais.