Résultats présidentielle 2022 : Strasbourg a voté Mélenchon, l'Alsace pas du tout

PREMIER TOUR Le candidat de la France Insoumise a réalisé ses meilleures scores dans les deux plus grandes villes de la région. Mais pas ailleurs...

Thibaut Gagnepain
— 
Dans un bureau de vote strasbourgeois dimanche, lors du dépouillement.
Dans un bureau de vote strasbourgeois dimanche, lors du dépouillement. — JF Badias / SIPA
  • Comment a-t-on voté en Alsace au premier tour de la présidentielle ?
  • Pas vraiment de la même manière à Strasbourg, Mulhouse, que dans le reste des deux départements.
  • L’Alsace a voté plutôt à droite. Rien de neuf sous le soleil : c’est historiquement comme ça

Deux ilôts orange au milieu d’une marée bleue… Voilà à peu près à quoi ressemble la carte électorale de l'Alsace au premier tour de l’élection présidentielle. Avec les deux plus grandes villes, Strasbourg et Mulhouse, qui ont massivement voté pour Jean-Luc Mélenchon. Quand le reste des deux départements mettait la plupart du temps Emmanuel Macron, voire parfois Marine Le Pen, en tête.

Dans le détail, un peu plus d’un électeur sur trois (35 %) s’est prononcé en faveur du leader de la France Insoumise dans la capitale du Bas-Rhin. Le président de la République suit (30 %), largement devant Marine Le Pen (11 %). Moins de deux ans après l’avènement de Jeanne Barseghian comme maire écologiste, c’est à noter, Yannick Jadot n’échappe pas au naufrage ici non plus (6,5 %).

A Mulhouse, Mélenchon réalise encore un meilleur score (36%), largement devant Macron (25%) et la candidate du Rassemblement National (17 %). Le tout dans une ville ancien fief de Jean Rottner, le président Les Républicains de la région Grand-Est qui avait choisi de rallier Valérie Pécresse (3 %).

L'Alsace a voté à droite, comme d'habitude

Ces deux exceptions mises à part, l’Alsace a voté plutôt à droite. Rien de neuf sous le soleil : c’est historiquement comme ça. Dans le Bas-Rhin, le président sortant a réuni près de 31 % des votants, devant sa rivale RN (25 %) et le leader LFI (18 %). L’ordre est le même dans le Haut-Rhin mais c’est très serré entre les deux qualifiés pour le second tour. Macron finit ainsi à 27,85 %, contre 27,77 % pour Le Pen. D’après les chiffres, il y a eu 314 voix d’écart entre les deux (107.244 contre 106.930 votes) !

Troisième ville de l’ancienne région administrative, Colmar a mis en tête Macron (29 %), devant Mélenchon (23 %) et Le Pen (22 %).

Enfin, l’abstention a aussi touché l’Alsace. Précisément, 190.000 électeurs ne se sont pas déplacés dans le Bas-Rhin (24,5 %), contre 138.000 dans le Haut-Rhin (26 %). Des chiffres proches de la moyenne nationale (25,5 %).