Résultats présidentielle 2022 : Entre déroutes, abstention et doutes, retour sur le premier tour en quatre infographies

RECAP' « 20 Minutes » vous résume les enjeux et les premiers résultats du premier tour de l'élection présidentielle 2022

Marion Pignot
— 
Emmanuel Macron sera face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française 2022.
Emmanuel Macron sera face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française 2022. — Sophie RAMIS, Paz PIZARRO, Kenan AUGEARD / AFP
  • Jupiter en orbite. Les premières estimations des votes pour chaque candidat à l'élection présidentielle 2022 sont tombés. Selon Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions, Emmanuel Macron arrive en tête du premier tour (28%) suivi de Marine Le Pen (23%), Jean-Luc Mélenchon (22,3%), Eric Zemmour (7%), Valérie Pécresse (4,8%), Yannick Jadot (4,7%), Jean Lassalle (3%), Fabien Roussel (2,4%), Nicolas Dupont-Aignan (2,1%), Anne Hidalgo (1,7%), Philippe Poutou (0,8%), Nathalie Arthaud (0,6%).
  • Pour ce premier tour, l'abstention est estimée à 26,2% toujours selon une estimation d'Ipsos-Sopra Steria, un peu plus d'un quart des français ne s'est pas rendu aux urnes ce dimanche.
  • 20 Minutes vous résume cette soirée électorale en quatre infographies et retrouvez ici l'ensemble des résultats du premier tour à l'élection présidentielle 2022 par ville, département et région.

Le président sortant Emmanuel Macron est sorti en tête du premier tour de l’élection présidentielle 2022 avec 28 % des voix, selon les estimations Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions. Emmanuel Macron et Marine Le Pen récoltent respectivement 27,6 % et 23 % des votes. Jean-Luc Mélenchon, en troisième position, obtient 22,2 % des voix. Devant Eric Zemmour (7 %), Valérie Pécresse (4,8 %), Yannick Jadot (4,7 %), Jean Lasalle (3 %), Fabien Rouselle (2,4 %), Nicolas Dupont-Aignan (2,1 %), Anne Hidalgo (1,7 %), Philippe Poutou (0,8 %) et Nathalie Arthaud (0,6 %). Donné invariablement en tête des intentions de vote depuis de longs mois, Emmanuel Macron n’a finalement pas vu son effritement dans les sondages lui coûter la première place.

Retour en infographies sur une soirée électorale qui a immortalisé la déroute du Parti socialiste (Anne Hidaldo) et des Républicains (Valérie Pécresse) et s’est finie vers 23h30 sur un faible écart de voix entre Marine le Pen et Jean-Luc Mélenchon.

2017, le match retour

Emmanuel Macron sera face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française 2022.
Emmanuel Macron sera face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle française 2022. - Sophie RAMIS, Paz PIZARRO, Kenan AUGEARD / AFP

Emmanuel Macron et Marine Le Pen se retrouveront au second tour comme en 2017. Le président sortant est arrivé largement en tête du premier avec 27,6 % des voix, selon les dernières estimations. Il fait mieux qu’il y a cinq ans (24 %). La candidate du Rassemblement national Marine Le Pen s’est, quant à elle, à nouveau classée en deuxième position avec autour de 23 % des voix. Elle aussi fait mieux que lors de la présidentielle précédente où elle avait obtenu 21,3 %. C’est la troisième fois que l’extrême droite parvient au second tour d’une présidentielle en France, après son père et ancien chef du Front national Jean-Marie Le Pen en 2002, puis elle-même, déjà, il y a cinq ans.

Jean-Luc Mélenchon, le troisième homme

Carte représentant les candidats arrivés en tête par commune au premier tour de l'élection présidentielle française 2022 le 10 avril à 22 heures.
Carte représentant les candidats arrivés en tête par commune au premier tour de l'élection présidentielle française 2022 le 10 avril à 22 heures. - Paz PIZARRO, Cléa PÉCULIER, Kenan AUGEARD

Comme il y a cinq ans, l’insoumis Jean-Luc Mélenchon a raté de quelques points la seconde place. Grâce à la dynamique ascendante de ces dernières semaines, il se classe troisième autour de 22,2 %, soit un résultat sensiblement identique à celui d’il y a cinq ans quand il avait fini quatrième avec 19,6 % des voix. Si le faible écart est confirmé, entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, Fabien Roussel et les autres candidats de gauche auraient bel et bien hypothéqué la possibilité d’un second tour pour ce désormais traditionnel troisième homme.

Les partis traditionnels en déroute

Score des cinq premiers candidats au 1er tour de l'élection présidentielle, selon les estimations des instituts de sondage le 10 avril à 21h45
Score des cinq premiers candidats au 1er tour de l'élection présidentielle, selon les estimations des instituts de sondage le 10 avril à 21h45 - SOPHIE RAMIS, SYLVIE HUSSON

Ce premier tour a été marqué par la déroute des partis traditionnels de la droite et de la gauche avec des résultats historiquement bas.  La candidate LR Valérie Pécresse a connu une dégringolade pour se retrouver sous la barre des 5 %, seuil de remboursement des frais de campagne. Il y a cinq ans, François Fillon avait atteint 20 %. Quant à la socialiste Anne Hidalgo, elle n’obtient que moins de 2 % de voix, trois fois moins que Benoît Hamon en 2017 qui avait déjà plongé jusqu’à 6,3 %, considéré alors comme un crash total. Déception aussi pour les écologistes qui se retrouvent autour de la barre des 5 % avec Yannick Jadot.

A noter qu’à l’heure où nous écrivons ces lignes, les résultats s’affinent et que le nombre de voix évolue pour les trois candidats en tête de ce premier tour (Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon) au point que certains instituts de sondages ne donnaient plus de nouvelles estimations et que des experts invités en plateau sur BFMTV assuraient que rien n’était joué.

Une forte abstention

Taux d'abstention au premier tour de l'élection présidentielle française depuis 1965
Taux d'abstention au premier tour de l'élection présidentielle française depuis 1965 - Sophie RAMIS, Clara MORINEAU, Cléa PÉCULIER, Emmanuelle MICHEL

L’abstention était redoutée, compte tenu du manque d’intérêt pour la présidentielle longtemps exprimé par les Français dans les enquêtes d’opinion. Elle s’est finalement située entre 26 % et 28,3 %, soit entre quatre et six points de plus qu’en 2017, selon les estimations. Elle se rapproche du niveau du 21 avril 2002, année record avec une abstention qui avait atteint 28,4 %. Elle est toutefois moins forte que lors de la Bérézina des régionales et des départementales il y a un an, avec deux tiers des électeurs qui n’avaient pas voté. L’abstention suit une tendance ascendante depuis la présidentielle de 2007 où elle avait été limitée à 16,23 %. Elle est passée à 20,52 % en 2012 et atteint 22,23 % en 2017.

Retrouvez l’ensemble des résultats du premier tour à l’élection présidentielle 2022 par ville, département et région sur 20 Minutes.