Présidentielle 2022 : Pour concrétiser son engagement, Maxime Renault « veut porter le programme de Valérie Pécresse jusqu’à l’Elysée »

LES JEUNES AVEC (5/6) A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, « 20 Minutes » a rencontré des jeunes militants ou influenceurs engagés dans la campagne, comme Maxime Renault

Charlotte Murat et Sélène Agapé
— 
Présidentielle 2022: Maxime Renault, des jeunes avec Valérie Pécresse — 20 Minutes - TikTok
  • Maxime Renault, 22 ans, est militant chez les Jeunes Républicains.
  • Le jeune élu d’Argenteuil s’est engagé en politique à l’âge de 12 ans dans sa ville et est mobilisé depuis l’âge de ses 16 ans pour Valérie Pécresse.
  • Au-delà des belles rencontres, le responsable de l’ambiance dans les meetings encourage les jeunes à s’engager pour concrétiser leurs idées, leurs causes et à se battre pour leur avenir. Découvrez le cinquième épisode de notre série « Les Jeunes avec ».

Il a le sens de l’engagement politique depuis l’âge de 12 ans. Et en dix ans, Maxime Renault, élu de la ville d’ Argenteuil (Val-d’Oise), reste convaincu que même si « on s’engage certes pour les autres, on s’engage d’abord pour ce que l’on veut, pour ses idées, pour une cause que l’on souhaite concrétiser ». Un message qu’il souhaite transmettre à tous les jeunes qui se désintéressent de la politique.

Pour cette élection présidentielle, il donne de la voix pour Valérie Pécresse qu’il soutient depuis le lycée, à l’occasion de sa première candidature au conseil régional d’Ile-de-France en 2015. « Elle a gagné. J’avais 16 ans et j’étais fier d’être un peu l’artisan de sa victoire à mon petit niveau », se souvient le jeune homme qui travaille dans une collectivité publique.

Sur tous les fronts

Six ans plus tard, il rempile pour la candidate – à la présidentielle cette fois –, se met en congé de son emploi et rejoint les rangs des 16.000 jeunes LR (Les Républicains). Le jeune conseiller est séduit par son programme pour les jeunes, « qui va de l’éducation avec les classes d’adaptation en 6e à la banque des jeunes ». Avec son équipe, il sillonne les routes en minibus et en trains pour mobiliser les jeunes sympathisants en mode « colo de vacances ». Maxime Renault a hérité du titre de responsable d’ambiance dans les meetings, chauffe les salles avec sa grosse caisse et ne rechigne pas aux tâches moins prestigieuses comme le phoning, le tractage, le collage, le boîtage et « autres mots en -age ». Avec ses camarades, il est aussi présent sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, TikTok, Twitch et Twitter.

Ce qu’il attend de sa candidate qu’il imagine très bien au second tour le 10 avril prochain ? « Qu’elle mette en place son programme dédié aux jeunes ». Il cite ses mesures phares : « le permis de conduire à 16 ans, notamment en passant le Code de la route de 16 ans ». « Ça va enlever un coût aux parents et en l’apprenant pendant le cursus scolaire, on assimile mieux. Ça va réduire le nombre d’accidents de la route parce qu’on va être formé dès le plus jeune âge », soutient l’élu de 22 ans.

Maxime Renault aimerait beaucoup que la banque des jeunes voulue par Valérie Pécresse, « un moyen de financements des projets des jeunes (grande école, monter une entreprise, etc.) ». Ces prêts à taux zéro ne seront à rembourser que lorsqu’ils en auront les moyens. « Pour que mon engagement se concrétise, j’aimerais porter ce programme de Valérie Pécresse jusqu’à l’Elysée », déclare-t-il optimiste.