Présidentielle 2022 : Auriane Dupuy, militante à Jeunes Génération-s, invite la jeunesse à « participer politiquement » à l'élection

LES JEUNES AVEC (1/6) A moins d’un mois du premier tour de l’élection présidentielle, « 20 Minutes » a rencontré de jeunes militants et influenceurs engagés dans la campagne, comme Auriane Dupuy

Anna Geslin et Fiona Bonassin
— 
Election présidentielle : Jeunes et militants, Auriane militante chez Génération.s — 20 Minutes - TikTok
  • Auriane Dupuy est engagée depuis janvier à Jeunes Génération-s, le mouvement des jeunes avec Yannick Jadot.
  • La militante âgée de 22 ans attend, entre autres, de son candidat Yannick Jadot, « qu’il réponde aux revendications des jeunes » en matière d’environnement, de justice sociale ou encore d’égalité.
  • Elle invite les jeunes à voter pour ne pas « laisser les autres choisir à [leur] place »… Découvrez le premier épisode de notre série « Les jeunes avec ».

Des jeunes encore motivés par la politique, ça existe ? Alors que l'Institut Montaigne révélait début février une étude selon laquelle 64 % des jeunes montraient des signes de désaffiliation politique – le fait de ne pas se situer à gauche/droite ou de ne pas se sentir proche d’un parti - 20 Minutes est allé à la rencontre de celles et ceux qui, au contraire, soutiennent et militent avec ferveur pour l’un des candidats à l’élection présidentielle.

Auriane Dupuy, 22 ans, est étudiante en sciences politiques et militante depuis janvier à Jeunes Génération-s, le mouvement des jeunes avec Yannick Jadot. Convaincue de sa première expérience aux départementales l’an dernier, elle a voulu s’engager pour la présidentielle afin de porter haut ses valeurs « écologiste, féministe » et son appétence pour les questions de justice sociale. « Une évidence, surtout dans cette période cruciale en termes d’élection présidentielle mais aussi législative », assure-t-elle.

Ce qu’elle attend de son candidat ? D’abord, « qu’il réponde aux revendications des jeunes qui manifestent pour le climat, ou encore pour [la journée des droits des femmes] le8 mars ». Mais aussi, « qu’il réinvestisse l’éthique en politique en faisant des bons choix, en arrêtant de financer des structures, des entreprises qui ne respectent pas les codes environnementaux, de justice sociale, d’égalité ».

« Ne laissez pas les autres choisir à votre place »

Pour la jeune militante, l’un des thèmes essentiels de la campagne est l’alimentation. « Une des propositions serait de supprimer totalement la TVA sur les produits bios, ce qui équivaut à une réduction de 20 %*. » Une mesure qui permettrait de « mieux s’alimenter, de rémunérer les producteurs et agriculteurs français ».

Un mot pour les jeunes : « Allez voter, ne laissez pas les autres choisir à votre place. Continuez de vous investir en manifestant, en boycottant, en retweetant, en étant dans des associations, c’est aussi ça participer politiquement. » « Voter, c’est traduire réellement ces revendications », conclut-elle.

*En France, la TVA sur les produits alimentaires est de 5,5 % et non de 20 %.