Présidentielle 2022 : Mobilisations ce samedi pour que le climat pèse dans la campagne

ENVIRONNEMENT Près de 150 de ces marches doivent se dérouler à travers la France, soutenues par plus de 450 ONG, associations ou autres collectifs

B.D. avec AFP
— 
Des manifestants rennais remplacent une publicité par l'affiche des marches «Look up», référence au film de Netflix, qui se déroulent à travers la France, le 12 mars 2022.
Des manifestants rennais remplacent une publicité par l'affiche des marches «Look up», référence au film de Netflix, qui se déroulent à travers la France, le 12 mars 2022. — Damien MEYER / AFP

Moins de deux semaines après un nouvel avertissement des experts climat de l’ONU et à un mois de la présidentielle, des manifestations appellent ce samedi les candidats à l’Elysée à prendre en compte l’urgence climatique, grande absente de la campagne électorale.

Selon les organisateurs, près de 150 de ces marches, baptisées « Look up » en référence au film « Don’t look up », métaphore de la crise climatique qui a cartonné sur Netflix, doivent se dérouler à travers la France, soutenues par plus de 450 ONG, associations ou autres collectifs. Des syndicats et partis ont également appelé à y participer.

« Notre avenir est en jeu »

« En France en 2022, la plus grande menace que l’humanité ait jamais connue est passée sous silence en pleine période électorale, alors que notre avenir est en jeu. (…) Ne laissons pas nos droits et notre futur rester otages de celles et ceux qui nous mènent à la catastrophe. (…) Avec leur passivité irresponsable, les gouvernements nous disent qu’on ne peut plus rien. C’est faux », écrivent les organisateurs dans un «appel unitaire».

« Nous voulons porter une écologie connectée aux enjeux sociaux », souligne Elodie Nace, porte-parole d’Alternatiba et ANV-COP21, deux des mouvements organisateurs. « L’absence totale du climat dans le débat électoral nous semble assez dramatique ».

« 1,5 % du temps de parole dans les médias » entre le 28 février et le 6 mars

D’après un « baromètre climat » mis en place par les ONG porteuses de l’action en justice « l’Affaire du siècle », qui a obtenu une condamnation de l’Etat pour ses engagements climatiques non tenus, « les questions climatiques ont occupé 1,5 % du temps de parole dans les médias », sur la dernière semaine étudiée (28 février au 6 mars). Un chiffre en baisse sur la semaine précédente (2,8 %). « Si la guerre en Ukraine a évidemment concentré le regard médiatique et à juste titre, il convient de souligner que ce traitement minimal de l’urgence climatique était déjà installé avant le déclenchement du conflit », soulignent de leur côté les organisateurs des marches « Look up ».

Plusieurs candidats à la présidentielle, comme l’écologiste Yannick Jadot, ou la candidate socialiste Anne Hidalgo, sont attendus dans les défilés de samedi. A Paris, le cortège partira à 14h de la place de la Nation en direction de celle de la République. Une autre mobilisation pour le climat est prévue d’ici la présidentielle, le 25 mars, à l’appel cette fois des mouvements de jeunes dans le cadre des « grèves mondiales » initiées par la militante suédoise Greta Thunberg.